Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bonjour à vous mes coccinelles pétrifiées par les premiers frimas.

Devant les réactions unanimes des folliculaires de la presse écrite et des baveux de la presse parlée, j’ai envie de crier halte ! Ne tirons pas sur une ambulance. On a déjà tout dit sur Hollande et même plus encore. Son ex-maîtresse, une médiocre plumitive de Paris Match qui a fait ses choux gras en révélant dans un livre nauséabond, ses histoires d’alcôve et son intimité l’a déjà presque tué. De grâce ne le débranchons pas avant l’heure. Ah, ça oui, je dois le reconnaître, pour la jactance Sarko est bien meilleur ! Il aurait, lui, péroré avec brio en cassant du sucre sur tout le monde. Avec des trémolos dans la voix, sans la moindre retenue, il nous aurait parlé de sa « Carlita chérie ». D’un ton assuré, il se serait probablement vanté de détenir une de ces panacées chères aux marchands d’orviétan, capable de rebooster d’un coup une France rendue exsangue par les spéculateurs qui l’ont entièrement ruinée. Nul doute que, comme tous les charlatans, il aurait essayé de nous le vendre son « remède-miracle » : un salmigondis de vaines promesses et de recettes illusoires. Nul doute que sa faconde aurait enchanté les chroniqueurs de notre médiacratie, plus friands de postures spectaculaires que de bilans politiques, il est vrai, fastidieux à entendre, surtout quand ils sont débités par le très médiocre orateur qu’est François Hollande. Mais, franchement, croyez-vous vraiment qu’il y a quelque chose à espérer du précédent président qui amasse aujourd’hui des centaines de milliers d’euros en faisant des conférences aux nantis de ce monde ? Croyez-vous sincèrement que cet homme qui a célébré aux Fouquet’s en compagnie d’une belle brochette de milliardaires, adeptes des paradis fiscaux, sa victoire à la présidentielle, qui est ensuite allé se prosterner devant les Bush père et fils incarnant à eux deux ce que les États-Unis ont de plus réactionnaire, et qui adore être invité sur le yacht de Bolloré, peut réellement sauver la France ? Il a beau être un excellent orateur le poste qu’il réambitionne est bien trop surdimensionné, on l’a vu, pour sa morphologie. Hollande aussi manque cruellement de hauteur. Contrairement à son rival avocat de métier, c'est un très médiocre bonimenteur. Tout ce qui sort de sa bouche paraît laborieux, à croire que ce qu’il dit lui est arraché et pourtant, il s’accroche, insiste, et garde le crachoir le plus longtemps possible comme pour retarder la question suivante qui l’obligera à repartir à zéro. Bref, hier, notre président ne nous a pas fait rêver. Il avait pourtant l'air sincère. Fera-t-il ce qu'il a promis? Si l'on en juge par ses précédentes palinodies, il nous est permis d'en douter. Ceux qui s’attendaient à de grandes réformes de structure sont restés sur leur faim. Pour redonner un peu de vie à notre cher pays, on sait qu’il faudrait dissuader les spéculateurs de parier sur sa chute en le libérant de tous les parasites internes qui lui sucent le sang. Trop de députés, de sénateurs, de fonctionnaires ne s’emploient à rien d’autre qu’a cette fonction vitale pour eux, funestes pour la France. Mais qu’espérer d’un énarque formé par cette maudite école qui fabrique depuis un bon demi-siècle les sangsues de la nation ?

Allez, salut les pernettes !

Les suceurs de sang
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :