Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Maudit Qatar !

Bonjour les lutins et lutines.

Si nos champions de Handball gagnent contre le Qatar, je ne me poserais aucune question. S’ils perdent contre cette équipe composite de joueurs mercenaires recrutés sur toute la planète à prix d'or, alors là, oui, je m'interrogerais. Qu'est-ce que le Qatar ? Avant la découverte du pétrole, c'était un État féodal totalement arriéré, peuplé de bédouins, de pêcheurs, de chercheurs de perles, de pirates et de trafiquants d’esclaves qui infestaient les rivages du golfe persique. Intégré dans l'Empire Ottoman, il fut dès 1915 pris dans les nasses anglaises. Les Britanniques reconnurent le cheik Adbullah bin Jassim Al Thani comme roi et lui firent signer un accord de protectorat qui en fit un vassal de leur empire. Sous leur gestion le pays se disciplina, mais resta pauvre comme job, à l’exception bien sûr du clan régnant qui bénéficiait des largesses du colonisateur. Dans les années 30, brusquement, tout changea avec la découverte de gisements pétrolifères de grande qualité. L’argent afflua. La famille royale s’enrichit. En 1971, quand les Anglais se retirèrent, le revenu par tête d’habitants du Qatar était déjà l’un des plus élevés de la planète et la famille régnante riche comme Crésus. Depuis, cette richesse insolente n’a cessé de croître et de permettre à ces princes du désert de réaliser leurs rêves mégalomaniaques. Le minable petit port qu’était Doha jadis devint l’une des villes les plus avant-gardistes et cela grâce aux talents des meilleurs architectes du monde qu’ils payèrent et continuent de payer à prix d’or. Les Al Thani ont vite, très vite compris qu’avec leur argent, ils pouvaient tout s’offrir : Les sociétés industrielles et ceux qui les dirigent, les immeubles et hôtels de rapport dans les plus grands pays d’occident. Pour eux tout a un prix. Il n’y a pas de sportifs réellement efficaces au Qatar, à part dans le domaine équestre. Qu’importe ! Ils les font venir d’ailleurs, leur donne la nationalité qatarie et le tour et joué. Il n’y a pas de bons footballeurs au Qatar. Qu’à cela ne tienne. Ils achètent des clubs prestigieux, comme le PSG par exemple, qui arborent leurs couleurs : des couleurs pourtant dont il n’y a pas lieu d’être fier. Charia, mépris des femmes, exploitation éhontée de la main-d’œuvre immigrée, racket sur des sociétés étrangères venues s’installer chez eux, droits de l’homme bafoués. Ils peuvent, pour remporter le championnat du monde de handball, proposer aux meilleurs joueurs de notre équipe de France des sommes pharamineuses qui les mettraient à l’abri du besoin jusqu’à la fin de leur jour. Le feront-ils ? Et surtout nos « Experts » se laisseront-ils circonvenir par ce royaume méprisable qui ne juge la valeur d’un homme qu’en terme d’argent et fait fi de toutes les considérations morales. Puissent les bleus ne pas perdre aujourd'hui !

Bonne journée farfadets et dryades.

Maudit Qatar !
Maudit Qatar !
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :