Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pas de Grand Soir à l'horizon

Bonjour les rescapés du réveillon.

C’est marrant, marrant si l’on peut dire, je regardais François Hollande, hier, pendant son intervention de fin d’année. Je dis, je regardais, car il y a déjà belle lurette que je suis devenu totalement sourd au verbiage calamiteux de nos politiciens de tous bords, et particulièrement à celui des énarques, plaie de notre société. Si vous aviez fait comme moi et coupé le son pour ne regarder que l’image, vous auriez vu toutes les ficelles du conseiller en communication caché derrière la caméra apparaître. De petits hochements de tête, un geste de la main, et j’en passe. Il y eut beaucoup de coupures et de recadrages caméra pour éviter les sautes d’images. Hélas pour un type de métier, les recadrages ne passent pas inaperçu. Alors, j’en ai déduit, mais peut-être me trompai-je, que notre président ne connaissait pas par cœur le texte qu’avait écrit le scribe de service, il y en a toujours un - Juppé était celui de Chirac et Erik Orsenna celui de Mitterrand - ou se plantait dans les postures à prendre. On eût dit un élève de l’école de journalisme apprenant à faire un plateau en direct. Je ne veux pas comme le font la plupart des élus de l’opposition joindre ma voix à la leur, concernant le contenu de son allocution. Leurs discours ne valent pas mieux. Ils se contentent de critiquer sans apporter de solutions révolutionnaires pour la simple raison que ces solutions, pour être véritablement efficaces, consisteraient à les virer tous, absolument tous, et à repartir avec des têtes nouvelles. Des têtes qui ne trimballeraient pas derrière elles ces lourds passés de gestionnaires minables, de prévaricateurs pour certains, d’incapables pour d’autres, et de palabreurs sans idée pour beaucoup. Tous ces élus qui ont mis notre pays sur la paille et l’ont endetté d’irréparable manière, comme des sangsues s’accrochent à leur fonction qui les fait vivre grassement au détriment du pays. Néanmoins ne soyons pas les dupes du Front National qui, s’il parvient au pouvoir et sort la France de l’Euro va nous plonger dans une fosse à purin qui nous asphyxiera tous. La seule solution, et vous la connaissez comme moi, serait de virer tout ce vieux monde, usé par le pouvoir, le cumul des mandats, les promesses jamais tenues, les mensonges à outrance, et les démagogies populistes de droite ou de gauche, de les virer pour rebâtir un monde nouveau, un monde sans situation de rente où la politique deviendrait une vocation et pas un métier. Hélas, je ne vois pas notre jeunesse enlisée dans les pièges des gadgets numériques partir dans cette direction. Le capitalisme triomphant en a fait pour l’heure des consommateurs, pas des révolutionnaires. Je ne verrai donc pas le grand soir de mon vivant et j’en suis profondément marri, mais il viendra, j’en ai la certitude, il viendra. Hélas, plus il tarde, plus il sera sanglant et pas forcément libérateur. Pour l’heure, les déshérités de la planète viennent vers nous en risquant leur vie sur des bateaux de fortune dans l’espoir d’être accueilli. Demain, ils se lèveront en masse avec l’idée de nous vaincre et ce sanguinaire « État islamique » n’est qu’un prodrome de ce qui peut advenir si nous n’abattons pas le système économique actuel qui gouverne le monde.

Allez bonne année à tous et Viva la revolucion. Vivaaaa !

Pas de Grand Soir à l'horizon
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :