Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Si j’étais un jeune musulman de France…

Si j’étais un jeune musulman de France…

Un fait est clair. C’est bien le conflit israélo-arabe qui exacerbe chez nous les 7 à 8 millions de musulmans qui résident en France et sont aujourd’hui de nationalité française. C’est bien le conflit israélo-arabe qui est aujourd’hui la cause de la montée de l’antisémitisme, dans notre pays. Celui-ci n’a rien à voir avec les haines de Le Pen, d’origine maurrassienne et comparable à l’antisémitisme des nazis, un antisémitisme viscéral qui vient de loin. Non, historiquement, les Arabes musulmans, sémites eux-mêmes, n’ont jamais exécré les Juifs à ce point. Au temps des grands califats, c’était souvent dans les communautés israélites qu’étaient recrutés les premiers ministres. Leur détestation des Juifs est réellement apparue quand les sionistes ont commencé à jeter leur dévolu sur la Palestine dans les années trente. Cela explique, sans la justifier, la visite que le grand mufti de Jérusalem fit en 1941 à Hitler, à l’époque homme fort de l’Europe. Ayant par l’holocauste, interrompu le processus d’accaparement du sol palestinien, le führer s’était attiré la sympathie du prélat musulman, lequel sans réfléchir aux conséquences gravissimes de son geste vint, en personne, lui exprimer sa reconnaissance. Cela pèsera dans l’attitude des grandes puissances qui à la fin de la guerre voteront pour la création d’Israël.

Aussitôt les Arabes se sont opposés à cette décision et se sont battus, battus à quatre reprises contre le nouvel Etat juif greffé de force sur un de leurs territoires : en 48, en 56, en 67. Ces affrontements provoquèrent un exode massif de Palestiniens vers la Jordanie, la Syrie et le Liban. La guerre de 73, déclenchée par l’Égypte et la Syrie faillit tourner à l’avantage des Arabes. L’armée égyptienne qui avait réussi à briser la ligne Bar-lev, réputée infranchissable avant d’être encerclée et neutralisée par une contre-attaque audacieuse, fut contrainte à la reddition. Cette victoire à l’arraché incita Israël à la prudence et, à l’initiative du président américain Jimmy Carter, il y eut les accords de Camp David entre Begin et Sadate. Ils aboutirent au traité de paix israélo-égyptien et à la restitution du Sinaï. En revanche, la résolution 242 de L’ONU, votée le 22 novembre 1967, juste après la guerre des 6 jours, qui enjoignait à l’État sioniste de rétrocéder tous les territoires occupés par ses troupes, c’est-à-dire les hauteurs du Golan, Gaza et la Cisjordanie, elle, n’a jamais été respectée. Pire ! Le Golan et la partie arabe de Jérusalem ont carrément été annexés. Quant à la Cisjordanie, elle est désormais criblée de colonies juives illicites qui rendent tout accord à l’amiable carrément impossible.

Si j’étais un jeune musulman de France…
Si j’étais un jeune musulman de France…

Je comprends donc le sentiment d’injustice que peuvent ressentir les Arabes, d’autant que les États-Unis, et l’Europe à sa traîne, n’ont jamais condamné cette forfaiture et affichent même ouvertement leur collusion avec l’État sioniste. Nous avons en France 1 million de juifs français qui ont virtuellement les deux nationalités et peuvent, quand ils le veulent, aller peupler des colonies nouvelles. Netanyahu lors de son passage à Paris les y a même invités. Comment a réagi monsieur Hollande. Au lieu de lui en faire le reproche, il est allé avec lui se recueillir dans la grande synagogue pour honorer la mémoire des victimes de Coulibaly. Bien-sûr qu’il fallait rendre hommage aux tués mais pas en compagnie du bourreau des Palestiniens. Cela ne peut qu’aggraver l’antisémitisme des musulmans de France. Je vais même plus loin, et j’affirme que c’est la partialité des grandes puissances dans le conflit israélo-palestinien qui a poussé bien des musulmans dans l’extrémisme religieux. Ce que les politiciens occidentaux leur ont refusé, beaucoup pensent que Dieu le leur donnera. Nous n’avons pas fini de payer cette création d’Israël au seul détriment des Palestiniens et notre indulgence vis-à-vis des sionistes qui depuis plus d’un demi-siècle déstabilisent le monde.

C’est un fait, une grande partie de notre jeunesse musulmane ne se sent pas française. À sa place, je ne chanterai pas l’hymne algérien car ce pays gouverné par une oligarchie militaire criminelle, n’a rien de démocratique et maintien son peuple dans la pauvreté, l’inculture et la soumission. Je ne crierai pas à la profanation et à la vengeance quand un caricaturiste se moque du prophète Mahomet. Je n’irai pas m’initier au djihad en Syrie ou en Irak et je ne rêverai pas d’égorger mon prochain, fut-il juif, chrétien, yézidi, ou mécréant. Si j’étais un jeune musulman de France, j’irais à l’école de la république et j’apprendrai, j’apprendrai jusqu’à être capable de faire entendre ma voix par le plus grand nombre, capable d’accéder à la députation, à la magistrature, capable de changer par la parole, et non par les armes, la politique du pays qui a ouvert ses portes à mes parents lorsqu’ils fuyaient la misère. D’autres fils d’émigrés l’on fait. Pourquoi pas eux. Maintenant, si la démocratie à la française les insupporte, eh bien qu’ils aillent au diable et je le redis : Bon vent ! Il faut savoir que le prophète a déjà été peint en terre musulmane, mais c’était à l'époque où l’Islam porteur de civilisation, de culture, engendrait des poètes qui aimaient la vie, les roses et le vin comme l’attestent ces quatrains du grand Omar Kâyyân


Le printemps doucement évente le visage de la rose;
Dans l’ombre du jardin, comme un visage aimé est doux !
Rien de ce que tu peux dire du passé ne m’est un charme;
Sois heureux d’Aujourd’hui, ne parle pas d’Hier.

Combien de temps jetterai-je des pierres dans la mer !
Je suis écœuré des idolâtres de la pagode:
Kháyyám ! Qui peut assurer qu’il habitera l’Enfer ?
Qui donc jamais visita l’Enfer ? qui, jamais, revint du Ciel

Puisque ma venue ne fut pas pour moi le jour de la Création
Et que mon départ est l’objet d’une sentence que j’ignore,
Lève-toi et ceins bien tes reins, agile porte coupe,
Je vais noyer la misère de ce monde dans le vin .

Si j’étais un jeune musulman de France…
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :