Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Femmes je vous aime

Femmes, je vous aime !

Bon sang ! quand je pense que Christine Lagarde arrive en tête des femmes préférées des Français et Marine Le Pen juste derrière, je me demande si ce sont mes concitoyens qui sont idiots ou les sondages qui sont truqués. Ségolène en troisième position ! Mais nom de dieu où sont les scientifiques, les bâtisseuses, les philosophes ? En voici quelques-unes qui ne figurent même pas dans ce classement imbécile.

Catherine Bréchignac : née le 12 juin 1946 à Paris, ancienne présidente du CNRS de 2006 à 2010 et du Haut Conseil des biotechnologies d'avril 2009 à décembre 2010. Elle est secrétaire perpétuelle de l'Académie des sciences depuis janvier 2011.

MarieDuru-Bellat, née le 10octobre 1950, est sociologue, professeur de sociologie à Sciences Po Paris depuis 2007, et chercheuse à l'Observatoire sociologique du changement (OSC-CNRS).

Claudie André-Deshays, née le 3 mai 1957, au Creusot (Saône-et-Loire) la seule qui soit un peu médiatisée, est une scientifique et une femme politique, présidente d'Universcience à Paris. Epouse de l'astronaute Jean-Pierre Haigneré, elle a été la première femme française dans l'espace.

Monique Sené : physicienne nucléaire, chercheuse au CNRS, et cofondatrice du Groupement des scientifiques pour l'information sur l'énergie nucléaire (GSIEN).

Marie-Paule Pileni, née à Tananarive en République de Madagascar, est physico-chimiste, professeur à l’université Pierre-et-Marie-Curie (UPMC), administrateur de l’Institut universitaire de France (IUF).

Manuelle Gautrand née le 14 juillet 1961 à Marseille a obtenu son diplôme d’architecte DPLG à l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Montpellier en 1985. Durant 6 ans, elle a travaillé dans différentes agences d’architecture à Paris en tant que salariée. C’est le «C42 », la vitrine mondiale de Citroën sur les Champs-Elysées à Paris qui l'a fait connaître à l’international en 2007.

J’arrête là ma liste qui n’a rien d’exhaustif, mais ces femmes - à part Claudie Haigneré qui a plus brillé dans les cieux qu’en politique - sont parfaitement inconnues du public tout simplement parce que les journalistes qui auraient pu contribuer à les médiatiser ignorent jusqu’à leur existence. Nonobstant, qu’attendre de chroniqueurs plus attirés par les peoples que par des chercheuses oeuvrant, dans l’anonymat de leurs laboratoires ou de leurs salles d’études, aux progrès intellectuels, sociaux ou scientifiques de l’humanité ?

Bien sûr, Simone Veil, qui, bien malgré elle, valide les choix affligeants des sondés, figure en bonne place dans ce singulier palmarès, à côté de Marie Drucker, Rama Yade, Mimie Mathy ou Valérie Lemercier. Je ne vois pourtant pas la corrélation entre cette grande dame, qui par sa loi a libéré la femme d’une culpabilité millénaire, et ses proches « colistières » qui brillent essentiellement dans les films, les séries, ou sur les plateaux de télévision.

Ce sondage est à l’image de notre société : volatile et aveugle.

Femmes je vous aimeFemmes je vous aimeFemmes je vous aime

Partager cet article

Repost 0