Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L’équation de Dirac aussi belle que « Le bateau ivre » !

Charles Dirac était un ressortissant suisse né à Monthey, dans le canton du Valais. Il fit ses études à l'Université de Genève, puis partit en Angleterre vers 1888 pour enseigner le français à Bristol. Là, il rencontra Florence Hannah Holten, qui travaillait dans la bibliothèque de la ville. Ils se marièrent en 1899 et eurent trois enfants : Charles Félix, Isabelle Marguerite Béatrice, et Paul. Ce dernier, dès son plus jeune âge, s’avère être un surdoué en mathématique. En 1923, il entre à l'université de Cambridge, où il aura pour superviseur un maître de renom, Ralp Fowler, qui l’initie à la mécanique quantique. En 1925, son article sur les lois fondamentales de cette mécanique, attire sur lui le regard des plus éminents spécialistes mondiaux. Durant les deux années suivantes, Dirac explorent les conséquences des nouvelles lois et présentent les fondements de la plupart des applications les plus importantes de la théorie quantique non relativiste. En 1928, en combinant les principes de la relativité restreinte et ceux de la théorie quantique, Dirac découvre l'équation relativiste de l'électron, équation qui porte son nom. C'est l'une des plus originales et des plus importantes découvertes scientifiques de tous les temps.

Sans le savoir, il vient de découvrir l’antimatière. Il était convaincu, sans encore en avoir la preuve, que son équation était juste parce que, disait-il, elle était belle. Et il ajoutait : « il est plus important d’avoir de belles équations que de leur demander d’être en accord avec l’expérience ».

Bon sang ! Moi qui me croyais plutôt cultivé, je mesure soudain l’immensité de mon ignorance. J’ai beau scruter cette maudite équation, je ne lui trouve pas une once de poésie et pourtant elle est, dit-on, dans les milieux scientifiques d’une beauté incomparable ! A 79 ans il est trop tard pour repartir à zéro. Il me faudrait une autre vie pour tenter d’accéder à un espace qui m’a totalement échappé. Ne me reste que l’admiration pour cet homme qui, étant, semble-t-il, un autiste Asperger, a eu accès à un monde dont sont, hélas, exclus les gens ordinaires. En 1933, Paul Dirac partagea le prix Nobel de physique avec son collègue autrichien Erwin Schrödinger. Leur ouvrage « La découverte de formes nouvelles et productives de la théorie atomique » permit une nouvelle avancée de la théorie de la mécanique quantique relativiste. Regardez cette video. Elle est passionnante !

http://www.dailymotion.com/video/x8doig_l-equation-de-dirac_tech

L’équation de Dirac aussi belle que « Le bateau ivre » !
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :