Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Adieu Palmyre !

Il faudrait qu’on arrête de nous raconter des histoires. Allez sur Google Heart et regardez la position géographique de Palmyre. Vous ne me ferez pas croire que les grandes puissances n’auraient pas été capables d’envoyer des commandos parachutistes ou héliportés tout autour de ce grand site historique pour en chasser les sinistres occupants qui sont en train d’entreprendre la destruction de ce joyau de l’humanité. Déjà, il y a une semaine, les bouchers de Daech ont décapité sur place Khaled Al-Assad, un grand érudit de 82 ans, réputé dans le monde entier pour sa connaissance de ce site hanté par le souvenir de la reine Zénobie qui fit de sa capitale, au troisième siècle de notre ère, le foyer culturel le plus brillant de tout le Moyen Orient. Comment, ni aux Etats-Unis, ni en France, ni en Europe, ni au Caire, ni à Moscou ne s’est-il trouvé une voix forte pour prôner une intervention militaire d’urgence contre ces barbus maléfiques qui sont la honte de l’humanité ?

Adieu Palmyre !Adieu Palmyre !Adieu Palmyre !

Oui j’y reviens, regardez bien la carte. Palmyre est située dans une zone peu peuplée, presque désertique qui permettrait d’éviter ce que l’on appelle depuis la première guerre du golfe, les dégâts collatéraux, c’est à dire la perte de victimes civiles innocentes. Non, ces messieurs de Washington ou de Paris préfèrent bombarder, mais bombarder quoi ? Depuis le temps que ces raids ont commencé, on a nettement l’impression qu’ils ne sont pas plus efficaces que quelques piqures de moustiques, de surcroit fort peu agressifs. Pourquoi tant de mollesse devant ce fléau noir qui sème partout où il surgit la terreur et la désolation ? Les Israéliens, qui sont pourtant si proches de lui, font comme s’il n’existait pas et ne voient comme seul ennemi les Palestiniens dont ils continuent à coloniser les terres. Pourtant, leur armée, Tsahal, s’avère très efficace quand un vrai danger se fait menaçant. Mais non l’objectif de Daech n’est pas la prise de Jérusalem. Il ne veut pas non plus, pour l’heure, marcher sur la Mecque et faire tomber les ploutocraties pétrolières du golfe pour distribuer ensuite la richesse aux nécessiteux. Alors que veut ce califat fantoche qui miraculeusement échappe aux projectiles des chasseurs bombardiers de l’occident ? Et son but, quel est-il au juste ? Pour le savoir il faudrait pouvoir entrer dans les arcanes du Mossad, de la CIA et des services secrets de Ryad. Savent-ils seulement ces alchimistes improbables ce qui va sortir de leur Athanor ?

Adieu Palmyre !Adieu Palmyre !Adieu Palmyre !
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :