Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La sixième extinction...

Des chercheurs de l’université de Stanford annoncent que nous sommes entrés dans la sixième extinction de masse, potentiellement la pire catastrophe depuis la disparition des dinosaures. Sauf que, précisent-ils, cette fois l’astéroïde, c’est nous !

D’ailleurs, ce matin sur France Inter, on en parlait. Elle ne date pas d’hier, vous savez, cette extinction. Ayant débuté il y a quelques milliers d’années, elle commence seulement à faire sentir ses effets. Il faut savoir qu’un phénomène de cette ampleur n’est jamais soudain. Il peut s’étaler sur 60 à 80 mille ans, voire beaucoup plus. Le premier stade de celui-ci a été la disparition totale de la mégafaune, ces mammifères géants dont se sont délectés les premiers chasseurs du paléolithique. La destruction des grandes forêts hercyniennes ou pluviales, commence, elle, durant la période néolithique, quand l’homme se transforme en agriculteur. Elle s’accroit de manière exponentielle à l’avènement de la révolution industrielle et l’apparition des mégapoles. L’ère de la consommation de masse précipite encore plus le processus au point de le rendre désormais tangible. Les sols, l’air, les océans sont maintenant saturés de produits toxiques qui peu à peu éliminent tous les organismes vivants échappant à l’insatiable voracité des humains.

Selon les recherches menées par Paul Ralph Ehrlich, biologiste américain de renom, les plus grands facteurs de destruction de la biodiversité et même des vies humaines, sont le défrichement des terres, l’introduction de plantes invasives, les émissions de dioxyde de carbone, les toxines et autres pesticides : des éléments dont les scientifiques et les chercheurs nous décrivent les effets néfastes depuis des années. Tous les ans, plus de 30 000 espèces issues de la flore et de la faune sauvages disparaissent du fait du réchauffement, de la pollution, des activités humaines et de l’urbanisation.

La sixième extinction...La sixième extinction...La sixième extinction...

Bon, j’espère que ce billet ne gâchera pas vos vacances. D’aucuns peuvent penser que je suis un empêcheur de tourner en rond, un incorrigible pessimiste. Détrompez-vous mes amis. C’est parce que j’aime follement la vie que je lance mes cris d’alerte. Hier, je dénonçais les vrais coupables de cette situation catastrophique qui ne lèveront pas le petit doigt pour tenter réellement de ralentir, voire d’empêcher ce fatal dénouement. Ils auront disparu depuis longtemps, leurs enfants et petits enfants aussi, quand la terre sera vraiment devenue invivable. Les conférences sur le climat qui se bornent à préconiser un ralentissement des émissions de gaz à effet de serre, ne sont que de la poudre aux yeux pour nous empêcher de voir plus loin que le bout de notre nez et d’être tentés de balayer toute cette engeance cupide qui conduit l’humanité à sa perte. VIVAAAAA !

La sixième extinction...La sixième extinction...La sixième extinction...

Partager cet article

Repost 0