Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ségolène n’a pas pris de vacances cet été.

Ségolène, vous le savez sans doute tous, est allée préparer au Botswana la conférence sur le climat qui se tiendra en Novembre à Paris. Pourquoi au Botswana ? Elle aurait pu choisir le Groenland, voire le grand nord Canadien, où le permafrost fond avec une rapidité qu’on n’avait encore jamais vu en dégageant des quantités astronomiques de méthane, l’une des causes majeures du réchauffement actuel. Elle aurait pu se rendre en antarctique où les glaciers en train de se ramollir à la vitesse grand V s'abattent dans l’océan avec un fracas de fin du monde. Elle aurait pu aller en Californie, c’est pas mal la Californie, où la sécheresse sévissant depuis plus d’un lustre est la cause d’incendies gigantesques qui détruisent les dernières parcelles de forêts pourtant nécessaires à la régulation du climat.

Je repose ma question : pourquoi le Botswana ?

Eh bien moi, je vais vous le dire, parce que le delta intérieur de l’Okavango est un prodige de la nature. Hé oui, ce fleuve ne va pas jusqu’à la mer mais se disperse dans le désert du Kalahari créant le plus beau marécage du monde que tous les amateurs de faune et de flore sauvages rêvent de visiter un jour. Certains ont parfois économisés sou par sou pour pouvoir réaliser ce rêve.

Ségolène n’a pas pris de vacances cet été. Ségolène n’a pas pris de vacances cet été. Ségolène n’a pas pris de vacances cet été.

Aucun biotope de par le monde, n’égale en beauté et en diversité celui de ce fleuve qui, n’ayant pu atteindre l’océan Indien, a paré la terre de ses plus beaux atours. Je ferai moi aussi ce voyage avant de disparaître pour voir de mes yeux cet embryon de paradis terrestre qui a miraculeusement échappé à la boulimie financière des planificateurs. Vous avez remarqué qu’on n’a pratiquement pas de photos de notre royale Ségolène en train de naviguer sur les arroyos féeriques de ce lieu qu’elle a pourtant longuement exploré aux frais de la république. Non, on la voit surtout en tenue élégante, s’afficher avec les officiels de ce pays jadis très pauvre, riche aujourd’hui grâce à la bonne gestion économique de ses élus réputés intègres. Quand je pense que cette ministre a osé dire avant de s’envoler pour l’Afrique qu’elle était ravie d’aller travailler sur le terrain pendant que ces collègues s’accordaient une pause estivale. Un travail comme ça, nous sommes des millions à en rêver ! Connaitra-t-on le contenu de son rapport, si d’aventure il y en a un, car à ce prix les contribuables seraient en droit d’être informés du fruit de ses cogitations. Quant au permafrost du grand nord, il continue de fondre tellement vite que même Obama, en visite en Alaska, s’en est inquiété : « Le climat change plus rapidement que nos efforts pour y répondre » a-t-il déclaré. Au moins, lui, il ne fait pas semblant, il bosse ! Plus ou moins bien, mais il bosse ! En décembre dernier, il a interdit l'exploitation du gaz de schiste dans la baie de Bristol, en précisant : « J'ai pris cette décision pour être sûr qu'un des régions les plus belles d'Amérique, un moteur de l'économie, non seulement pour l'Alaska, mais pour toute l'Amérique, soit préservée pour les générations futures. C'est quelque chose de trop précieux pour que nous le mettions à la disposition du plus offrant. »
Que ne l'a-t-il interdit sur l'ensemble du territoire des Etats-Unis !

Ségolène n’a pas pris de vacances cet été. Ségolène n’a pas pris de vacances cet été.
Ségolène n’a pas pris de vacances cet été.
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :