Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Une femme d’honneur.

Hier, j’écoutais, médusé, le témoignage à la télé d’une jeune fille Yézidi qui avait été capturée par les séides d’Al Baghdadi et qui, après d’inimaginables tortures et humiliations, était miraculeusement parvenue à s’échapper. Son récit a provoqué en moi colère, indignation, fureur, et une terrible envie de vengeance. Si j’avais eu quarante ans de moins, je crois que je serais allé m’enrôler chez les peshmergas kurdes. Je résume. Elle a d’abord, avec plusieurs de ses camarades été enfermée dans une pièce obscure et maltraitée par ses geôliers. Le mot maltraité dans la bouche de cette demoiselle pudique est lourd de sens. Il englobe le viol brutal et toutes sortes de tortures y compris les chocs électriques auxquels elle a fait allusion. Elle était utilisée comme souillon, devait cuisiner, faire le ménage, nettoyer les latrines et chaque soir subir les assauts sexuels de ces brutes épaisses. Puis vint le jour de la vente aux enchères sur une place publique de Mossoul. « Là, avoue-t-elle j’ai eu le sentiment d’être totalement ravalée au rang d’une bête de somme. Tout autour de nous des hommes criaient, venaient nous tâter, lançaient leurs prix. Les filles les plus belles étaient achetées par des Saoudiens ».

Oui, j’avais bien entendu. Elle venait de citer « des Saoudiens ». Cela veut dire que ces individus, venus d’un royaume moyenâgeux qui pratique encore l’esclavage, peuvent se rendre en toute liberté dans les zones contrôlées par les djihadistes et y acquérir des gamines pour satisfaire leurs horribles pulsions. Il n’existe donc pas de frontière entre le califat sanguinaire et l’Arabie saoudite. Un habitant de Riad peut en voiture rallier Mossoul sans risque afin d’y faire ses horribles emplettes. S’il fallait une preuve tangible pour accuser l’Arabie Saoudite de complicité, elle nous a été donnée par cette courageuse victime Yézidi qui, dans son malheur, a quand même eu la chance d’être achetée par un vieil Irakien. Elle devint alors la servante souffre-douleur de sa maisonnée. Une nuit, profitant du sommeil de cette drôle de « famille d’accueil », elle parvint à prendre la fuite et, à l’issue d’une course folle dans les montagnes, à rejoindre les forces kurdes

Une femme d’honneur.Une femme d’honneur.Une femme d’honneur.

Après cette épouvantable expérience nous eussions trouvé normal qu’elle veuille rallier l’Europe pour connaître enfin la paix et la sécurité. Eh bien non ! Cette jeune femme a pris les armes et veut faire payer aux bouchers de Daech les atrocités qu’ils lui ont fait subir. Mon immense respect, Madame.

Je viens d’entendre que Hollande avait l’intention de faire intervenir l’armée en Syrie. Si par malheur, les élections se rapprochant, il commet l’imprudence de lancer nos troupes d’élite dans cette galère, puissent nos généraux combattre notre ennemi réel, pas l’armée syrienne qui est la seule, pour l’heure, sur le terrain, à lutter contre le fléau islamique. Si j’étais l’un de ses proches, je conseillerais vivement au chef de l’Etat de s’associer avec d’autres pays qui connaissent bien la région. Pourquoi pas les Russes ? Eux au moins ne sont pas suspects de jouer un double jeu avec les fous d’Allah. Hélas, Hollande semble atteint d’un torticolis chronique qui l’oblige à regarder dans la direction de Washington plutôt que vers Moscou. J’ai lu, le Figaro en a parlé, que les Chinois seraient prêts à acheter nos fameux bâtiments porte hélicoptères au rabais. Un autre média, RadioCockpit (le site de l’information aéronautique) affirme, lui, que ces mêmes Chinois auraient ensuite l’intention de les revendre aux Russes à un prix majoré, moins cher au demeurant que celui qu’ils auraient dû payer à la France. Au cas où cette nouvelle s’avérerait exacte, nous aurions remboursé à Poutine plus d’un milliard d’Euros pour une commande de Mistral non honorée qu’il récupérerait de surcroit au rabais, via Pékin. Si ce n’est pas un canular, on va être, si on ne l’est pas déjà, la risée du monde

Une femme d’honneur.Une femme d’honneur.
Une femme d’honneur.Une femme d’honneur.Une femme d’honneur.

Partager cet article

Repost 0