Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Je crois que les monarchies du golfe et plus particulièrement la monarchie saoudienne sont les plus cyniques des régimes actuellement en vigueur sur notre terre. Vous avez tous lu qu’un Britannique de 74 ans avait été condamné, en plus de la peine de prison qu’il est en train de purger, à 350 coups de fouets qui, s’ils avaient été appliqués, l'auraient tué, sans l'ombre d'un doute. Et pourquoi cette sentence ? Pour avoir détenu une bouteille de vin. N’oublions pas le jeune blogueur Raïf Badawi qui ayant osé critiquer ce régime corrompu jusqu’à la moelle a été condamné à 1000 coups de fouets et à une très longue peine qui ne lui laissent aucune chance de survie. Un autre jeune, Alaa Brinji, risque la mort pour le même motif. Or les nombreux fils ultra-gavés de ces monarques, quand ils débarquent en Europe, sur leurs yachts de rêve, ne dédaignent pas les parties fines copieusement arrosées, avec des filles de type nordique de préférence. Et il faut savoir qu’avant eux leurs pères ont fait de même et que si ouvertement l’alcool est interdit en Arabie Saoudite, en cachette, bien à l’abri des regards, ces féodaux ne crachent pas sur le whisky. Là-bas, dans ces pétromonarchies tout n’est qu’hypocrisie. S’il y a des saints dans l’islam, et il y en a certainement, ce n’est certainement pas chez eux qu’on les trouve. Pour bien asseoir leur pouvoir ces vielles familles bédouines qui se gardent de partager leurs richesses insolentes avec les musulmans nécessiteux ou, comme je l'ai déja signalé, d’accueillir sur leur territoire des réfugiés syriens ou irakiens, ont inondé l’Europe et l’Asie de missionnaires propageant le wahhabisme, une interprétation très sectaire de l’islam sunnite datant du 18ème siècle que l’on doit à Mohammed ben Abdelwahhab, un bédouin du Nedj.

Cet illuminé parvint à convertir à sa doctrine un roitelet local nommé Mohammad Ibn Saoud qui conclut un pacte avec lui et l’attacha à sa parenté en le mariant à sa fille. L’ancêtre put alors partir à la conquête des autres tribus de la contrée doublement armé. Lui étant le sabre et son gendre la voix du prophète. A sa mort, une autre tribu, les Al Rachid, supplantera les Saoud pour un temps dans le désert du Nedj, mais étant désormais parée de vertus doctrinaires, à chaque fois ils rebondiront et nourriront des ambitions nouvelles.

En réalité, en 1914, le personnage le plus important de cette vaste région désertique qui commençait à susciter des envies en raison du pétrole que des géologues occidentaux avaient décelé dans son sous-sol, était le roi du Hedjaz, gardien du plus grand lieu saint de l’Islam. Depuis le 10ème siècle les chérifs et émirs de la Mecque ont toujours été des Hachémites descendant en droite ligne de l’arrière grand père de Mahomet.

Durant la première guerre mondiale, les Anglais - via le colonel Lawrence, Lawrence d’Arabie - firent miroiter à Hussein Ibn Ali, le dernier souverain hachémite gardien des lieux saints, la possibilité d’établir un grand royaume pour lui est sa descendance sur les dépouilles de l’empire ottoman, en échange de son entrée en guerre contre les Turcs.

Duplicité suprême, en même temps qu’ils envoyaient le colonel Lawrence chez les Hachémites, les Britanniques mettaient très discrètement un autre fer au feu auprès du roi du Nedj. Son nom : John Bridger Philby. Cet homme qui se convertira à l’Islam va tout faire pour qu’Ibn Saoud, dont il devint le conseiller personnel, parvienne à s’emparer du Hedjaz et à fonder l’Arabie Saoudite avec la bénédiction des Anglo-saxons.

Qu’avez-vous fait de l’Arabie Heureuse ?Qu’avez-vous fait de l’Arabie Heureuse ?Qu’avez-vous fait de l’Arabie Heureuse ?
Qu’avez-vous fait de l’Arabie Heureuse ?

Dans cette affaire les dindons de la farce auront été les Hachémites. Par la déclaration Balfour de 1917, la Palestine qui devait normalement leur revenir, promue foyer national juif, restera sous mandat britannique jusqu'à la création d’Israël en 1948. Abdallah, l’un des fils du shérif Hussein n'héritera donc que de la Jordanie qui a aujourd’hui pour roi son arrière arrière petit fils (que son père le roi Hussein m'a fait tenir dans mes bras quand il était gamin). Fayçal son frère ainé, qui joua un rôle majeur dans la grande révolte arabe contre les Turcs ottomans, sera promu roi d’Irak en 1921 et mourra en 1933. Son fils Ghazi se tuera dans un accident de voiture suspect en 1939 et son petit fils Fayçal II sera, lui, assassiné avec toute sa famille en 1958 lors du coup d’Etat du général pro-communiste Kassem qui proclamera la république et se rapprochera de Moscou. Quant à la Syrie et au Liban, placés sous mandat français, ils deviendront des Républiques à leur indépendance, en 1943. Hélas l’histoire ne s’achève pas par ces mots « tout est bien qui finit bien ». Comme il l'avait été prévu,  en 1948, l'ONU alors dominé par les Grandes puissances victorieuses du second conflit mondial, entérine création de l'Etat sioniste sur les terres palestiniennes : ultime coup de Jarnac qui exacerbera la fureur des populations arabes à l'encontre des occidentaux. 

Les émirs du golfe et en premier lieu les Saoudiens sont les seuls qui dans ces marchés de dupe s’en sont toujours très bien tirés. Avec la découverte du pétrole, ils sont devenus des Crésus qui jouent dans la cours des grands. Tous les autres pays de la région ont été et sont encore régulièrement ravagés par d’interminables conflits et pourtant ce sont ces pays là, Palestine incluse, qu’on appelait jadis l’Arabie heureuse, cette Arabie savante, poète et artiste qui nous a tant légué.

Les ploutocraties wahhabites - qui elle, ne nous ont apporté que ce maudit pétrole pollueur de nos villes et de nos campagne et un islam fanatique, haineux qui altère la raison de certains de nos jeunes - ont bien compris que pour avoir la paix chez elles, elles devaient s’imposer par la terreur qu’elles inspirent. Aujourd'hui, avec l'aide du Pentagone, elles répandent la peur et la désolation au Yémen et leurs légions d’imans et de stipendiés se chargent d’instiller dans les cerveaux de leurs ouailles, qui ne peuvent appréhender leurs jeux criminels et sournois, l'intolérance et l'envie de tuer des infidèles. Si les jeunes qui partaient rejoindre Daech avaient connu les liens profonds unissant ces usurpateurs, qui ont chassé naguère les Hachémites de la Mecque, à tous les exploiteurs de l’humanité, ainsi qu'à la CIA et au MOSSAD, ce n’est ni en Syrie, ni en Irak qu’ils auraient été faire le Djihad, mais bien chez les Saoudiens et les Qatari, ces faux dévots, qui corrompent les âmes des vrais croyants.

Quand je vois les leaders occidentaux se précipiter chez eux et leur faire des courbettes dans le seul but de vendre des armes ou de la technologie - y compris ce fanfaron de Trump, hier grand pourfendeur de musulmans que les Saoud ont très facilement acheté avec un contrat de presque 400 milliards de dollars en fourniture militaire - cela me met hors de moi !

Comment voulez-vous que les élites politiques de nos nations, au regard de ces féodaux exploiteurs et cyniques, soient considérées avec respect. Pour eux ce ne sont que de viles prostituées qui se vendent aux plus offrants et sachant cela, ils se les achètent.

Quand donc reviendrons nous à de vraies valeurs qui ne se calculent ni en dollars, ni en euros, de vrais valeurs qu'on appelle toujours LIBERTE, EGALITE, FRATERNITE. On les cite souvent pour se donner bonne conscience, mais il y a belle lurette que l'on n'en tient plus compte? VIVAAAA !

 

Qu’avez-vous fait de l’Arabie Heureuse ?Qu’avez-vous fait de l’Arabie Heureuse ?Qu’avez-vous fait de l’Arabie Heureuse ?
Qu’avez-vous fait de l’Arabie Heureuse ?
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :