Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Liban au Cœur...

Hier c’était Bamako. Le 13 novembre c’était Paris. Le 12 c’était Beyrouth. Tiens, on n’en a pas beaucoup parlé de celui-là, à croire de les attentats au Liban n’intéressent plus personne. On s’y est tellement habitué, qu’on n’y fait plus attention. N’est-ce pas dans ce pays qu’ils ont été inaugurés, qu’ils ont battu les records de victimes innocentes ? Alors un de plus, un de moins. Eh, bien non ! Moi j’enrage, je fulmine. Quand une bombe ou qu’un abruti de kamikaze se fait exploser dans une rue de Beyrouth, c’est comme si mon cœur éclatait. JE VOIS ROUGE ! Les 43 morts et 239 blessés du quartier chiite de Bourj el-Barajneh ont été massacrés par des extrémistes sunnites, tout aussi abrutis et nocifs que ceux de Daech et de Al Qaïda. C’est pour punir le Hezbollah, organisation paramilitaire chiite libanaise qui lutte en Syrie contre les tueurs d’Al Baghdadi, que conformément à leurs odieuses coutumes, ces fanatiques s’en sont pris aux populations civiles, comme ils l’ont fait d’ailleurs le lendemain, à Paris, pour punir la France qui bombarde Rakka, la pseudo capitale du pseudo état islamique. J’ai longtemps été correspondant de guerre au Liban. J’aime ce pays. J’aime son peuple d’origine phénicienne dans sa majorité. Qu’il soit sunnite, chiite, druze ou chrétien, c’est plus fort que moi, il m’attendrit. Terre de commerçants, de montagnards, de guerriers qui ont dû au cours de leur histoire se défendre contre les Turcs et les royaumes arabes voisins, c’est aussi un pays de poètes et d’écrivains qui ont longtemps appelé notre pays, dans leur accent français si caressant « la douce mère ». Elle l’est restée dans l’esprit de certains mais nos gouvernants successifs n’ont pas su, hélas, comprendre ce rôle maternel et aimant que les Libanais attendaient de la France et nous avons perdu en partie cette émouvante affection. Ils sont nombreux, dans ce beau pays du cèdre, les poètes et les auteurs qui écrivent dans la langue de Molière. En voici quelques uns : Robert Abirached, Etel Adnan, Ezza Agha-Malak, Bernard Anton, Andrée Chedid, Charles Corm, Georges Corm, Carole Dagher, Jean Daoud, Farjallah Haïk, Jad Hatem, Hector Khlat, Vénus Khoury-Ghata, Amin Maalouf, Charif Majdalani, Wajdi Mouawad, Abdallah Naaman, Alexandre Najjar, Salah Stétié, Georges Schehadé, Charbel Tayah, Yasmina Traboulsi, Nadia Tuéni, Hyam Yared, Ramy Zein.

Le Liban au Cœur...Le Liban au Cœur...Le Liban au Cœur...

Vous en connaissez certains. Grand est leur talent. Et juste pour nous rafraichir la mémoire voici ce très bouleversant poème de Claude Moukarzel dédié aux poétesses disparues dans le grand chaos qui frappa cette terre inspirée.

Ô Liban! Où sont celles qui disparurent

Sous le fracas strident des bombes

Et qui laissent tant de rêves flétris

Sous les caveaux plombés des cimetières

Je pense à ton doux visage Nadia Tuéni

Nimbé comme une icône Byzantine

Qui partis de l'autre côté du miroir

Retrouver ta fille ton cœur amputé du sien

Je pense à toi Rim Ghandour

Qui sacrifias tes jeunes printemps

Pour ne plus voir le ravage

Des crimes fratricides

Je pense à toi Samia Toutongi

Qui ouvris grande ta porte

Aux peintres et aux poètes

Quand l'effroi dans la ville en feu

Vidait les rues et les artères ensanglantées

Jaloux les "orgues" de la haine

Fracassaient ton corps et ton sanctuaire

Et toi Amal Joumblatt

Le cœur écorché et les vers prémonitoires

Qui dans ta douleur déclamas

« Et je ne regrette rien

Seulement d'avoir vécu »

Et toi Carole Eddé

Qui exprimais ta jeunesse et ta joie

Dans ta belle ville de Zahlé

Pris dans les tourbillons de la violence

Ton corps disloqué sous les décombres

Mais vous et toutes les autres

Vous êtes toujours vivantes

Dans nos mémoires frémissantes

Vos poèmes éclaireront nos âmes

Et longtemps encore celles de nos enfants

Ô Liban! N'oublie jamais tes filles

Celles qui dans la joie et dans la peine

Ont chanté tes plaines tes montagnes

Et tes matins resplendissants.

Vivaaaaa !

Le Liban au Cœur...Le Liban au Cœur...
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :