Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le terrifiant cul de sac !

Si nos gouvernants voulaient être vraiment pris au sérieux dans, la lutte contre le terrorisme, ils devraient, à mon avis, rompre immédiatement avec les principaux contributeurs financiers de Daech, à savoir : l’Arabie saoudite, le Qatar. Or, ils ne le feront pas et ces deux monarchies félonnes vont continuer leur intolérable double jeu en toute impunité. Dans l’indifférence générale, Les Saoudiens poursuivent en ce moment le pilonnage du Yémen et le massacre de ses populations civiles avec la bénédiction et le soutien des Occidentaux. En matière de destruction, nos rafales font, paraît-il, des prodiges. Les Saoudiens et les Qataris, vous le savez tous, ont pignon sur rue chez nous. Ils possèdent des clubs de foot, des hôtels de luxe, des immeubles de rapport, des sociétés commerciales etc. Nos footeux parisiens arborent le maillon des « émirates » avec une scandaleuse et mercantile fierté. A Antibes, sont alignés sur le quai des milliardaires les yachts somptueux de ces princes bédouins qui méprisent les pauvres et traitent les gens qu’ils achètent en laquais. C’est ce qu’est devenue la France à leurs yeux. Quand après l’occupation de villages yésidis par Daech, les jeunes femmes ont été vendues aux enchères sur un marché aux esclaves à Mossoul, des Saoudiens, en voiture sont venus faire leurs emplettes et aucun barrage djihadiste ne les a interceptés, une preuve, s’il en fallait une, qu’ils sont les bienvenus en territoire rebelle. Alors, je le dis haut et fort, que nos élus de droite comme de gauche arrêtent de nous faire prendre des vessies pour des lanternes. Quand je pense que Sarkozy, après les attentats de Paris, s’est permis d’intervenir à la télévision pour préconiser des mesures de prévention alors qu’il va régulièrement tenir à Doha des conférences très généreusement rétribuées par ses hôtes, j’ai envie de hurler ! Lorsque je vois Hollande poser sur le perron de l’Elysée avec le monarque saoudien qui ne daigne même pas régler ses frais hospitaliers, convaincu qu’il est, dans son cerveau archaïque, de se trouver chez nous en territoire conquis, je sens monter en moi la fureur meurtrière d’un Auguste Vaillant.

Le terrifiant cul de sac !Le terrifiant cul de sac !
Le terrifiant cul de sac !

Le 9 décembre 1893, cet anarchiste jetait une bombe dans l’hémicycle du palais Bourbon. Lors de son procès, il déclara : « Messieurs, dans quelques minutes vous allez me frapper, mais en recevant votre verdict, j'aurai la satisfaction d'avoir blessé cette société maudite où l'on peut voir un homme dépenser inutilement de quoi nourrir des milliers de familles, société infâme qui permet à quelques individus d'accaparer la richesse sociale. Las d’être confronté à cette vie de souffrance et de lâcheté, j'ai porté cette bombe chez ceux qui en sont les premiers responsables »

Si je fais référence à événement c’est pour rappeler à ceux qui nous dirigent que l’exaspération du peuple peut à tout moment conduire à de telles folies. Ce n’est pas parce que notre aviation a lâché quarante bombes sur Rakka que nos morts sont vengés. Tant que nos dirigeants, en quête de contrats financiers, feront les yeux doux aux monarchies pétrolières, Daech aura les mains libres pour fomenter sur notre territoire d’autres attentats sanguinaires. Le gouvernement français, dans l’intérêt du pays devrait, je le redis, rompre ses relations avec les ploutocraties pétrolières, nationaliser sans indemnité les biens qu’elles possèdent sur le territoire national - ça en ferait des milliards pour renflouer les caisses vides de l’Etat. Espérons que les mosquées se réclamant du wahhabisme seront, comme on nous le promet, fermées de toute urgence et leurs imams expulsés du territoire national. Quant aux jeunes qui auront été contaminés par cette idéologie haineuse, il faudra les débriefer et croyez moi, ça sera long. Pas question de les expulser en Arabie Saoudite qui se complait pourtant à les manipuler. Jamais elle n’acceptera de les accueillir sur son vaste territoire elle qui refuse d'ouvrir ses frontières aux réfugiés syriens fuyant la terreur pratiquée par ses petits protégés. Je crains fort, hélas, que notre calvaire ne fasse que commencer. A quand des comités de salut public? Eh oui ! Viva la revolucion ! VIVAAAAAAAAA

Le terrifiant cul de sac !Le terrifiant cul de sac !

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :