Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Soyons forts

Ce maudit Daech réveille chez nous tous les imbéciles qui jusque là s’ignoraient. Venue déposer une bougie à Marseille devant un lieu de recueillement dédié aux victimes des attentats de Paris, une jeune arabe portant foulard, s’est fait insulter par un de ces olibrius criant à la cantonade qu’elle n’avait rien à faire là, que tout ça était de sa faute. Ce cas s’est hélas reproduit dans plusieurs villes. Le problème, c’est que la connerie est universelle et qu’elle n’épargne pas non plus les musulmans. A Toulouse, une bande de jeunes des cités a tiré de sa voiture, sans vraiment chercher à les atteindre, il est vrai, sur quelques militaires en goguette. Voyez vous, ce qui me fâche dans tout cela, c’est que nos partis politiques classiques – PS et Républicains – ont tellement failli à leur mission qui était, ils l’avaient pourtant assuré à chaque élection, de « déghettoïser » les banlieues, de combattre les trafiquants de drogue qui y prospèrent, et les mauvais prêcheurs du djihad qui y ont fait leur nid, qu’aujourd’hui on ne les croit plus. C’est le Front National qui récolte massivement les adhésions des déçus. Or, le FN, même s’il met en avant quelques normaliens ou énarques pour faire accroire que les partis politiques classiques n’ont pas le privilège d’avoir dans leurs instances dirigeantes des têtes bien pleines, sa base militante est composée de tatoués aux crânes rasés, de braillards incultes, de petits bourgeois frustrés de ne pas être devenu grands, de trouillards qui rêvent de ratonnades, de médiocres qui se sentent pousser des ailes et aussi, hélas, d’authentiques prolétaires dépités qui, ayant été trahis par leur parti ou leur syndicat, ont renié leurs idéaux et réclament vengeance.

Soyons fortsSoyons fortsSoyons forts

C’est avec des militants de cet acabit qu’Hitler est parvenu au pouvoir dans les années 30. La faute en incombait aux sociaux-démocrates de la République de Weimar qui, au lieu de s’en prendre aux maîtres de forge, patrons du grand capital d’alors et grands pourvoyeurs de canons, avaient férocement réprimé les révoltes ouvrières et laissé assassiner par l’armée leurs principaux leaders. Non, si les Le Pen gagnent, ce ne sont pas les électeurs qu’il faudra incriminer mais toute notre classe politique traditionnelle qui a tant promis et si peu donné. Le danger de ces idéologies d’extrême droite c’est d’ériger la bêtise humaine en talent universel, de porter la connerie au pinacle. Oui, camarades, ce danger terrible nous menace et la médiocrité de nos élus, soi-disant garants de la démocratie, laisse en nous un grand sentiment de vide. Surtout ne nous laissons pas tenter, pour le combler, par les sirènes de l’intolérance, le repli sur des valeurs d’autrefois qui nous ont déjà valu tant et tant de guerres. Le vote blanc est une arme. Maintenant, si dans votre région existent des candidats de valeur - qu’ils soient de gauche, de droite, ou centriste - il en reste sans doute quelques uns, eh bien votez pour eux mais, mais, je le redis, ne vous laissez pas séduire pas les sourires carnassiers des Le Pen. Soyons forts. Vivaaaaa !

Soyons fortsSoyons fortsSoyons forts
Soyons fortsSoyons fortsSoyons forts

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :