Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les sentiers de la gloire …

3,8 millions de mal-logés en France et un président qui plastronne à chaque fois qu’il en a l’occasion devant les médias. Monsieur, mine de rien, est déjà en pleine campagne présidentielle. Hier, au son des cornemuses écossaises, il s'est affiché aux côtés de Xavier Bertrand, président élu de la région Nord-Pas-de-Calais-Picardie, à l'occasion de l’inauguration du monument des Fraternisations, à Neuville-Saint-Vaast, près d'Arras.

Les fraternisations ! Vous vous souvenez sans doute du très beau film « Joyeux Noël » de Christian Carrion où, un 24 décembre au soir, les Britanniques et les Français ont fraternisé avec la tranchée allemande qui se trouvait juste en face de leurs positions. Cette concorde a fait long feu, c’est le cas de le dire. Les officiers responsables de l’événement ont été sanctionnés et très vite remplacés par des collègues plus bornés qui reprirent sur le champ les hostilités. Au demeurant, c’est à ce réalisateur que l’on doit le monument en question. Les politiques avaient bien d’autres chats à fouetter que de penser à commémorer cette nuit de noël magique ou des belligérants, avaient osé poser leurs fusils pour célébrer ensemble cette fête de la nativité avant de s’étriper à nouveau, sans gaité de cœurs, pour ne pas subir le peloton d’exécution réservé aux traîtres.

Tiens, ça me fait penser aux « Sentiers de la gloire » de Stanley Kubrick où de fats généraux planqués dans des châteaux d’époque envoyaient à la boucherie de pauvres bougres qui se faisaient faucher par les mitrailleuses allemandes. Certains devant l’impossibilité d’aller plus avant sous les grêles de balles et les pluies d’obus reculèrent jusqu'à leur tranchée de départ. Ils furent jugés pour lâcheté devant l’ennemi et exécutés. Dans ce film remarquables, le grand Kirk Douglas ( il va bientôt avoir 100 ans) joue le rôle du Colonel Dax, avocat pénaliste dans le civil. Indigné par cet injuste procès, il va s’efforcer en vain de défendre ces condamnés pour l’exemple. Ce film en noir et blanc datant de 1957, a été pendant presque 20 ans interdit en France car il s’inspirait de la désastreuse offensive Nivelle de 1916-17 et des levés de crosse de troufions harassés qui refusèrent de repartir au casse-pipe après avoir perdu les quatre cinquième de leurs effectifs.

En vérité, Les tribunaux militaires prononcèrent 3427 condamnations dont 554 à mort. Pétain, à sept reprises, refusa de transmettre les dossiers de recours en grâce. In fine, 43 présumés mutins furent exécutés, les autres durent leurs vie sauve à l’émotion que leur sort injuste commençait à susciter dans les médias et au sein de la population.

Les politiciens sont comme des girouettes. Ils tournent avec le vent. Le grand homme qu’était pour certains Clémenceau, ex communard, a été pendant toute la guerre de 14-18 un patriote et un militariste ardent qui n’a pas prononcé un seul mot en faveur des victimes des tribunaux militaires, si prompts pourtant à condamner à mort de pauvres gars désespérés.

Contraints à courir sous les balles ennemies qui les fauchaient par milliers et de mener dans les tranchées humides, infestées de rats, empuanties par les cadavres en décomposition, et pilonnées sans cesse, une vie infernale, ces poilus avaient simplement exprimer leur raz le bol. Aujourd’hui encore, nos élus flattent leur armée et leur police qui leurs sont si utiles en cas de soubresaut. Ils flattent aussi les paysans même quand il faudrait les contraindre à sortir de l’agriculture productiviste qui les a conduits dans un cul de sac. Ils flattent leurs fonctionnaires pourtant trop nombreux. Et quand la date de la présidentielle approche, ils font feu de tout bois et flattent tout le monde.

Le monument des fraternisations quel magnifique symbole à exploiter pour s’attirer la sympathie d’un peuple qui en a plus que soupé des querelles politiciennes… Oui mais ça, monsieur Hollande, c’est toujours de la politique, le sens du vent, quoi…

Hier les élus Indépendantistes de Corse n’avaient pas encore reçu un coup de fil de l’Elysée ou de Matignon. Allons Manu fait un petit effort. Simeoni et Talamoni ne sont pas des monstres et s’ils te parlent dans leur langue tu leur répondras en Catalan. Entre latin on peut se comprendre non, même si, sur l’île de beauté, le vent souffle vers le grand large, une direction peu prisée… Vivaaa !

Les sentiers de la gloire …
Les sentiers de la gloire …Les sentiers de la gloire …

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :