Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Viva la muerte !

Comme c’est étrange. Moi qui suis dans la lignée rabelaisienne des ogres gargantuesques ou pantagruéliques, j’éprouve une attirance particulière pour les philosophes plutôt ascétiques et d’apparence peu joviaux, comme Jankélévitch qui a entre autre écrit : « Si la mort n'est pensable ni avant, ni pendant, ni après, quand pourrons-nous la penser? ».
« N’en parlez jamais pensez-y toujours » disait Léon Gambetta à propos de l’Alsace-Lorraine annexées par les Allemands après la guerre de 1870.
Mais oui mon vieux Janké on y pense toujours à cette putain de mort. On y pense le matin en se levant et en se disant « chouette je suis en vie » et le soir en se couchant avec cette question lancinante qui nous assaille. : « Me réveillerai-je demain ? » Et devant tant d’incertitude comme toi on se dit que : « L’homme est infiniment grand par rapport à l’infiniment petit et infiniment petit par rapport à l’infiniment grand ; ce qui le réduit presque à zéro. »
Après ça, que faire ? Se tirer une balle dans la tête ? Peut être pas, car « la générosité peut n’être pas aimante, mais l’amour, lui, est presque nécessairement généreux, du moins par rapport à l’aimé et dans le temps où l'on aime on peut éprouver un sentiment d'éternité ».
Alors aimons nous mes sœurs, aimons nous mes frères et rendons grâce au grand Vladimir Jankélévitch qui nous a appris que : « Tout est futur, même le passé ». Vivaaaaa

Viva la muerte !

Partager cet article

Repost 0