Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Droit devant

A force de lorgner à droite

Et plus encore à gauche sans voir

Poindre ici ou là un espoir

Ma tête lentement se déboite

Je peux la tourner vers l’arrière

Contempler les erreurs du passé

Et tous les espoirs trépassés

Sous les rouges ou noires bannières.

J’aperçois tous ces poings levés,

Et des millions de voix en chorale

Entonnant l’internationale

Qui nous a tant de fois fait rêver.

Tapis dans l’ombre des traboules

Laissant l’orage se déchaîner,

Ceux qui savent berner les foules

Attendent qu’elles soient rassérénées.

Ils apparaissent, alors, soudain,

Et avec une belle éloquence

Promettent de chantants lendemains

Aux peuples en effervescence

Qui attendront en vain

La venue des glorieux matins.

Pour neutraliser leur méfiance,

Ces laquais de la haute finance

Ont même inventé l’alternance.

A force de lorgner à droite

Et plus encore à gauche sans voir

Poindre ici ou là un espoir

Ma tête lentement se déboite.

Il faut regarder droit devant

Si on veut espérer le printemps.

Droit devantDroit devant
Droit devantDroit devant
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :