Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Objets perdus, Vincent retrouvé !

Le sac à main de Marion, volé dans le TGV Paris Nice, à Antibes, vient d’être retrouvé hier soir à Paris gare de Lyon, sans l’argent, les cartes visa mais ouf ! avec son passeport. Dix mauvais points aux « objets trouvés » de Nice où affolés nous nous sommes rendus en taxi pour arriver avant que le TGV ne soit retiré de la voie. Pendant que je fonçais sur le quai 3 pour rejoindre notre compartiment et vérifier si le sac n’avait pas été oublié à nos places, Marion était accueillie par des employés fort antipathiques qu’elle avait le sentiment de déranger dans leurs apartés. Elle était sans papier, sans argent, sans carte de crédit. En guise de sourires compatissants elle eut droit à des têtes revêches qui lui répondirent d’un ton sec « non madame, nous n’avons pas ce que vous cherchez » avant de reprendre leurs futiles conversations comme si elle n’était pas là.

Elle les engueula mais de toute évidence ces gens n’en avaient rien à cirer. Cet événement nous a pourri la vie pendant trois jours. Faire changer la serrure de Paris (par téléphone), annuler les cartes visa, emprunter de l’argent à notre voisine et j’en passe. Du coup nous allons écourter notre séjour et rentrer dimanche. On reviendra au printemps à l’éclosion des roses.

Ce matin, il y avait Vincent Lindon sur France Inter. J’aime ce timide bégayant et plein de tics, sauf quand il joue. C’est une boule de tendresse et d’émotion, un vrai pur doublé d’un comédien remarquable. Lui ne joue pas les indignés au service de la « bien-pensance » médiatique. Indigné, il l’est, je pense, vraiment. Il faudrait réentendre ce qu’il a dit à propos de cette jeune femme qui avait reçu une réponse sans la moindre chaleur de la part d’une employée de l’ANPE refusant de retenir sa demande de candidature à un emploi sous prétexte qu’elle habitait trop loin. 20 kilomètres, est-ce loin, pour quelqu’un qui a besoin et veut vraiment travailler ? Là, Vincent s’en est pris au système, qui pousse des agents, eux-mêmes sous payés, à ne pas ressentir de compassion pour leurs semblables ; à cette aigreur ambiante et cet égoïsme que sécrète notre système. Grâce à lui, j’ai pu presque comprendre le comportement des employés de la SNCF du bureau des objets trouvés de Nice, le comprendre, oui, mais pas l’excuser. Et mon vivaaaa de ce matin ne leur est surtout pas destiné. Mon Vivaaa de ce matin est chargé d’espoir. Mon Vivaaa de ce matin a presque failli être altéré par le retour de François Copé qui aurait mieux fait de ne pas sortir du désert où l’avait plongé, entre autres, l’affaire Bygmalion. C’était si bon de ne plus entendre sa voix de fausset. Mais non ! La réapparition de ce ludion ne peut étouffer mon cri d’espoir. VIVAAAAAAAAAA ! Et que ce lèvent enfin les jeunes pousses qui exalteront nos cœurs tant de fois trompés par les marchands d’orviétan. Je voudrais tant les voir apparaître et fleurir ! Vivaaaaaaaaaaaaa !
Et bien sûr bravo Vincent Lindon d’être l’homme que tu es…

Objets perdus, Vincent retrouvé !Objets perdus, Vincent retrouvé !

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :