Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

D’impardonnables erreurs.

Avant-hier, en arrivant à Phnom Penh, loin de la mer et des couchers de soleil flamboyants de Kep, je suis sorti de ma thébaïde intérieure et sous la canicule de la capitale khmère, j’ai eu un coup de chauffe. J’avais soudain envie de bouffer du Hollande, qui comme son prédécesseur, éveille chez moi les instincts anthropophagiques de mon cerveau reptilien. Il aurait dû réfléchir à deux fois avant de s’aligner bêtement, comme Sarko avant lui, sur la politique des Etats-Unis et couper ses relations commerciales avec Moscou. Les Russes importaient massivement nos viandes boostées avec des aliments incertains et des antibiotiques. Ils étaient aussi grands amateurs de nos légumes embellis à coup de pesticides. Eh oui le label « made in France » le pays de Tolstoï, Pouchkine, Dostoïevski, Gogol, Tchékhov et Tourgueniev y croit encore, moi pas ! Et si aujourd’hui nos agriculteurs poussent des cris d’orfraies c’est que nos hypermarchés se montrent vis à vis de leurs productions beaucoup moins emballés que nos chers amis slaves et ont tendance à leur préférer les viandes teutonnes, hollandaises ou espagnoles et les légumes marocains ou andalous tout aussi trafiqués mais moins chers. Et pas question de compter sur le grand allié d’outre atlantique pour compenser les pertes. Lui, qui nous inonde de ses Macdos, Kentuky chikens, Starbucks, se montre en revanche très circonspect avec les nourritures françaises scrutées à la loupe par leur « Drug Enforcment Administration » Il paraitrait d’après les avis de certains de ses experts que le camembert, oui, je dis bien notre bon vieux clacos peut avoir sur le consommateur yankee le même effet qu’une drogue et créer un phénomène d’addiction. Alors si notre cher Hollande s’est fait sévèrement conspuer au salon de l’agriculture, c’est uniquement de sa faute. Les gros bras de la FNSEA n’hésiteraient pas à voter Le Pen si la walkyrie mûrissante leur promettait un renversement des alliances et cette opportuniste risque bien de le faire si elle sent qu’il y a du grain à moudre dans les campagnes françaises en devenant l’amie de Poutine.

Que nous aimerions, je dis nous, car je sais que beaucoup sont de cet avis, oui, que nous aimerions voir apparaître un leader éclairé qui prônerait la fin des hydrocarbures et des contaminations chimiques de Monsanto et consorts, l’avènement des énergies non polluantes, d’une agriculture raisonnée et naturelle, et enfin un renforcement des alliances avec le monde slave qui nous libérerait d’un atlantisme si univoque. Mais je prie la Madre Terra que ce ne soit pas Marine qui, telle Jeanne d’arc, devienne le porte-étendard de cette nouvelle donne car, chez elle, comme chez tous les vieux politiciens, l’opportunisme supplante la sincérité. Vivaaa !

Je quitte le Cambodge ce matin avec regret. J’aime ce petit pays grouillant de vie et de passion.

D’impardonnables erreurs.D’impardonnables erreurs.D’impardonnables erreurs.
D’impardonnables erreurs.

Partager cet article

Repost 0