Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Une classe moyenne chinoise qui fait rêver…

D'après le post qu’a publié aujourd’hui notre cher Viseth, il semblerait que le Cambodge veut développer son tourisme en direction de la clientèle chinoise. Eh bien, mes très chers Khmers, même si cette décision peut contribuer à améliorer votre niveau de vie, en tant que vieil ami, je me permets de vous inciter à la vigilance et de ne pas vous laisser submerger par d’incontrôlables afflux ou vous risquez fort de déchanter. Il est vrai qu’une classe moyenne de plus de 100 millions d’individus, c’est tentant. Néanmoins, il faut savoir que ces nouveaux petits riches sont les anciens adeptes de la révolution culturelle. Oui, vous vous souvenez, de ces gardes rouges qui foulaient aux pieds les vieilles valeurs, crachaient sur leurs maîtres, leurs intellectuels, et ridiculisaient toutes les traditions de cette grande civilisation trimillénaire. Ah ça, ils savaient les agiter et les faire flotter leurs drapeaux écarlates dans des spectacles iconoclastes qui sont resté gravés dans nos mémoires et ont inspiré des images inoubliables à Bertolucci dans son film « Le dernier empereur ».

Certes l’Internationale a bien dit que du passé il fallait faire table rase, mais ce passé, dans l’esprit du poète Eugène Pottier, désignait les siècles d’exploitation des classes dirigeantes sur la paysannerie et la classe ouvrière. Il n’a jamais écrit qu’il fallait balayer l’histoire qui est le fondement même des civilisations et de leur grandeur.

Une classe moyenne chinoise qui fait rêver…Une classe moyenne chinoise qui fait rêver…Une classe moyenne chinoise qui fait rêver…

Or ces hordes déstructurées qui risquent de déferler chez les descendants des bâtisseurs d’Angkor, vont en surprendre plus d’un. Avec Alex nous en avons vu brailler et se chamailler comme des coqs dans une basse cour devant les douanes de l’aéroport de Bangkok sous le regard abasourdi des autres étrangers qui, eux, faisaient la queue en silence. Je ne pense pas que des Chinois de Taïwan, de Singapour, voire de Hong-Kong auraient eu un tel comportement. Il est tout de même très surprenant que les deux ex grandes nations communistes, la Russie et la Chine, prétendant œuvrer à l’élaboration d'une société sans classe, aient engendré en à peine une décennie le plus grand nombre de milliardaires de la planète. « Ne vous posez aucune question politique, ne cherchez pas à vous immiscer dans le jeu du pouvoir, n’émettez aucune critique sur la façon dont nous gouvernons, faites du fric, enrichissez-vous et basta ! ». Voilà en substance ce qu’ont fait comprendre à leur peuple ces ex apparatchiks rouges devenus une camarilla, pire une ligue très fermée, qui a accaparé le pouvoir absolu. Et mises à part quelques poignées d’opposants qui croupissent en prison ou vivent à l’étranger, des millions de gardes rouges vieillissants ou leur progéniture ont muté sans trop d’effort de la lutte de classes à la lutte pour le profit et se sont mués en exploiteurs bien pires que les nôtres vis à vis leurs travailleurs, ne leur accordant aucune protection sociale, aucune sécurité d’emploi et les traitant comme le faisaient les précurseurs occidentaux du grand capital à l’aube du 20ème siècle. Ce sont les nouveaux riches ou petits riches ayant émergé de ce système anachronique qui aujourd’hui voyagent en affichant un orgueil de parvenus libérés de ces bienséances passéistes tant combattues par Mao. Ça risque d’en surprendre plus d’un dans les pays qui les accueilleront en tant que vacanciers.

Une classe moyenne chinoise qui fait rêver…Une classe moyenne chinoise qui fait rêver…Une classe moyenne chinoise qui fait rêver…
Une classe moyenne chinoise qui fait rêver…Une classe moyenne chinoise qui fait rêver…

Partager cet article

Repost 0