Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Une initiative louable ou pas ?

Si je savais Hollande sincère, peut-être, je dis bien peut-être, me féliciterais-je que demain il participe aux commémorations du 19 mars 1962 devant le mémorial national de la guerre d’Algérie qui sonne comme une victoire pour les Algériens et comme une amère défaite pour bon nombre de Français qui ont dû fuir ce pays où ils s’étaient enracinés depuis 3 ou 4 générations. Vous me direz, il faut bien à un moment ou à un autre oublier les blessures du passé et tendre la main à ceux que vous avez jadis combattus. C’est ce que De Gaulle a fait avec les Allemands, à cette nuance près, c’est que c’étaient eux qui nous avaient envahis. En Algérie, les envahisseurs, c’étaient nous, enfin la France coloniale mais il ne faut pas oublier que la colonisation n’a pas apporté que du malheur sur ce territoire. Elle a aboli le féodalisme des caïdats, fait entrer les lois de la république qui se sont substituées à celles, plus rétrogrades, de l’islam, développé les villes, les routes, et toutes les infrastructures nécessaires à l’essor du pays. Mais de grands colons se sont aussi arrogés les bonnes terres qu’ils ont, certes, défrichées et abonnies avec, ne l’oublions pas, le travail acharné et mal rétribué de leurs employés arabes ou berbères. Quant à l’élite algérienne que l’école pour tous a fait éclore, elle a eu par la suite bien du mal à faire entendre sa voix et à propager les idées émancipatrices que ses instituteurs laïcs lui avaient enseignées d’où son désamour que l’aveuglement et la surdité de politiciens de droite comme de gauche, déjà, a peu à peu transformé en haine. La guerre qui s’ensuivit fut d’autant plus cruelle qu’elle obligeait des gens qui s’étaient estimés à s’abhorrer. La majorité des Français d’Algérie qui n’était pas riche avait vécu jusque là avec les autochtones en bonne intelligence. Le divorce ne pouvait être que cruel. Après 7 années de guerre, de massacres, d’horreurs de part et d’autre, et un exode massif des populations « pieds noirs » vers la métropole, la France et l’Algérie, tel un couple de divorcés, n’ont jamais pu retrouver une relation réellement apaisée et ont nourri tout au fond d’eux-mêmes de sourdes rancœurs. Si la présence de François Hollande le jour de la célébration du19 mars 1962, date du cessez le feu en Algérie, avait pour seul but de les adoucir, j’applaudirais des deux mains, mais si, à l’approche de la présidentielle, elle a pour objectif non avoué de s’attirer la sympathie de la communauté issue de l’émigration algérienne, forte de quelques millions d’électeurs, j’en serais fort choqué. Or les visées électoralistes de nos dirigeants les obligent à masquer souvent sous des initiatives apparemment louables des desseins qui ne le sont pas.

Une initiative louable ou pas ?Une initiative louable ou pas ?Une initiative louable ou pas ?
Une initiative louable ou pas ?Une initiative louable ou pas ?Une initiative louable ou pas ?
Une initiative louable ou pas ?Une initiative louable ou pas ?
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :