Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Viva la Démocratia ! Vivaaa !

J’ai écouté ce matin sur France Inter l’intervention au parlement européen de l’écologiste belge Philippe Lamberts à propos des concessions scandaleuses que la Commission européenne accorde à la Turquie d’Erdogan qui, je le cite, opprime ses opposants et massacre une partie de sa propre population. Avec une véhémence justifiée, il a exprimé son indignation mais il ne semble pas qu’elle ait été entendue par la Commission qui s’obstine, comme si elle était seule à décider, dans ses choix équivoques.

Elle est tout de même révélatrice cette surdité des dirigeants de nos prétendues démocraties qui, une fois élus, ne semblent en faire qu’à leur tête et ne plus entendre les citoyens auxquels ils doivent leur fonction. Le pouvoir est corrupteur disait Bakounine. Je dirais moi qu’il est beaucoup plus que cela. C’est un virus extrêmement nocif qui frappe de cécité et de surdité ceux qu’il contamine. La Commune de Paris en était parfaitement consciente et avait trouvé comme antidote la non pérennité des élus du peuple, leur limitation à un seul mandat et la possibilité d’être destitué s’ils faillaient à leur tâche. C’était de la vraie démocratie. C’est bien pour cela que le sieur Thiers et toute sa clique militaro-versaillaise l’ont noyée dans le sang. Pour les spéculateurs, la démocratie c’est faire main basse sur les leviers du pouvoir et flouer le peuple en lui laissant l’illusion que par le biais d’élections on lui laisse le soin de choisir ses champions. Quels champions ? Des apparatchiks issus de vieux partis politiques qui limitent l’accès au sommet de leur pyramide hiérarchique aux plus manœuvriers de leurs militants.

Viva la Démocratia ! Vivaaa !Viva la Démocratia ! Vivaaa !Viva la Démocratia ! Vivaaa !

Non, non, mes amis, notre République n’est pas une démocratie authentique, pas plus d’ailleurs que la plupart des démocraties occidentales. Notre république est une tyrannie des partis qui, subtilement, en fonction des mécontentements populaires, passent de la majorité à l’opposition et vice-versa sans jamais abandonner les privilèges scandaleux auxquels leur statut de politiciens professionnels leur donne droit. Il nous faudrait un autre embrasement comme celui de la Commune, pour que s’effondrent ces constructions qui, telles des excroissances tumorales, canalisent ou neutralisent les vraies aspirations des multitudes. La prise de conscience, la lucidité font peur à ceux qui, par ces truchements, contrôlent les nations et les orientent dans les directions qui leur conviennent le mieux. Ces pilleurs de la planète, ces saigneurs des richesses naturelles ne veulent surtout pas que l’humanité s’émancipe de leur secrète emprise et renverse d’un coup leur jeu d’échecs, source de tant de conflits et de tant d’injustices. Quand les humains comprendront enfin pourquoi leurs élus une fois élus ne les écoutent plus et font souvent le contraire de ce qu’ils ont promis, peut être la feront-ils cette révolution libertaire tant espérée ? VIVAAAA !

Viva la Démocratia ! Vivaaa !Viva la Démocratia ! Vivaaa !
Viva la Démocratia ! Vivaaa !
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :