Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Et si  ????

Et si ce coup d’état turc si rapidement avorté n’était pas un vrai coup d’état mais une machiavélique manipulation destinée à purger l’armée et la magistrature de leurs éléments laïcs et progressistes. Il existe, ou devrais-je dire à partir d’aujourd’hui, il existait en Turquie une élite militaire et civile occupant des postes de haut rang, ayant parachevé leur formation dans des universités ou écoles militaires occidentales qui considéraient l’islamisation rampante de leur pays comme une régression. A la fin de la première guerre mondiale et la chute de l’empire ottoman, Mustapha Kémal, surnommé Ataturk, avait évité de justesse le dépeçage de la Turquie et fait entrer de force les Turcs dans le vingtième siècle ( Les barbus rasés de force, le port du voile pour les femmes interdit, le fez remplacé par la casquette, les caractères arabes remplacés par les caractères européens, et interdiction aux imams de faire de la politique sous peine de sanctions sévères). Ces méthodes brutales avait au demeurant contribué à la naissance d’une bourgeoisie plus portée à diriger son regard vers Paris, Londres, Washington que vers la Mecque. Cette classe au fil du temps s’est affinée, a donné au pays d’excellents hauts fonctionnaires et des officiers portés vers les corps d’élite comme l’aviation, la marine, voire les secteurs les plus techniques de l’armée de terre. Rien à voir avec la piétaille rustique qu’on envoie au casse-pipe. Il n’était pas difficile à Erdogan d’infiltrer dans ces milieux hostiles des agents ayant pour mission de les pousser à la faute afin de pouvoir ensuite s’en débarrasser aisément, avec bien sûr, le soutien massif des masses populaires, si facilement manipulables. Bizarre, tout de même, cette apparition sur l’écran de l'IPhone de la présentatrice du JT de la chaine nationale, en plein direct, du chef de l’Etat enjoignant au peuple de descendre massivement dans la rue pour s’opposer aux factieux. Oui très bizarre ! Vous savez à quoi cela me fait penser, bien qu’il n’y ait en apparence aucune similitude entre les deux évènements ? A l’incendie du Reichstadt, qui servit de prétexte aux Nazis pour déclencher une campagne de répression sans précédant contre tous les opposants au régime totalitaire qu’ils étaient en train de mettre en place. Les pays occidentaux se sont empressés naturellement - les Etats-Unis avec un peu moins d’empressements que les autres parce que peut être mieux informés du dessous des cartes - à apporter leur soutien sans réserve au Président de la république turque, élu démocratiquement, comme le fut d’ailleurs Hitler en 1932 quand Hindenburg à contrecœur le nomma chancelier. Eh oui, c’est plus fort que moi je ne peux m’empêcher de voir dans le sieur Erdogan un épigone turc du Führer germanique rêvant d’une renaissance de la grande Turquie musulmane dont il serait le Sultan-calife comme l’étaient jadis les souverains ottomans. Et en prenant sa défense, avec l’argument qu’il a été mandaté par le peuple, les Occidentaux, comme les Russes d’ailleurs, ont peut-être permis la naissance d’un dangereux absolutisme. A suivre

Et si  ????Et si  ????Et si  ????
Et si  ????Et si  ????Et si  ????

Partager cet article

Repost 0