Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Naoussa

Bonjour majestueux goélands dispersés par l'été

Et jubilantes « goléannes » qui riez dans le ciel.

Le chèvrefeuille exhale son parfum de miel.

Des lauriers en fleurs éclaboussent les bas cotés

De la route, montant jusqu’à la haute église

Qui surplombe Naoussa, petite ville exquise

Aux venelles étroites qui mènent à la mer.

Jadis c’était un bourg de marins, de pêcheurs

Que recherchaient surtout des passagers rêveurs.

Aujourd’hui les rêveurs en mal d’exotisme

Ont fui devant l’essor destructeur du tourisme.

La ville s’est muée en bazar, en cantines.

On y vend des babioles et on y cuisine

De grasses mangeailles, à chaque coin de rue.

Eh oui les temps anciens ont hélas disparu.

NaoussaNaoussa

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :