Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qui sont les suspects ?

Qui sont les suspects !!!

Aujourd’hui quand la presse ne peut donner le nom d’un criminel, elle l’appelle « le suspect ». Ainsi on apprend que le suspect, en contact avec les tueurs du prêtre de Saint-Etienne-du-Rouvray a été mis en examen. « Ce suspect » était entré en contact avec eux, via Telegram, une messagerie cryptée, très prisée des Djihadistes. Enfin, le même « suspect » qui vit pourtant dans la région de Toulouse, peu de temps avant l’attentat du 26 juillet s’était rendu dans la région de Rouen pour rendre visite aux deux tueurs du père Jacques Hamel. Inconnu des services de renseignement, le « suspect » apparaît comme un jeune homme désœuvré et instable, actif sur les réseaux sociaux, et notamment Telegram, a décrit une source policière. Les enquêteurs sont remontés jusqu’à lui, parce que son numéro de téléphone figurait dans les portables des deux assassins. Pas question de révéler le nom de ce suspect qui n’est sans doute qu’une petite crapule comme il en existe tant dans les banlieues de nos villes et qui, après un début de carrière dans le deal de produits stupéfiants, se sont trouvés une vraie vocation criminelle avec la bénédiction d’un Allah salafiste ou wahhabite, ce tout puissant miséricordieux avec les tueurs de mécréants et de chrétiens. Des suspects de cet acabit, on pourrait, en se donnant un peu de mal, en cueillir de pleins fourgons, mais où les mettre ? Nos prisons sont déjà pleines à craquer. Alors, faute de place, on finit par faire semblant de les ignorer. Néanmoins, ils sont là, et bien là, ces suspects en puissance qui nous empoisonnent la vie.

Je sais que ce n’est pas politiquement correct d’écrire cela mais, foin d’hypocrisie, si l’on veut régler le problème du terrorisme islamique, car c’est de cela qu’il s’agit, il faut déjà contraindre les adeptes de l’Islam à respecter les règles de la république. Tous les hommes arborant avec orgueil barbe et djellaba, toutes leurs femmes fantômes cachées sous les voiles de la soumission, oui tous ces intégristes qui s’affichent dans les espaces publics devraient être invités à respecter les coutumes vestimentaires neutres du pays qui les a accueillis ou qui a accueilli leur père, voire leur grand père et s’ils s’y opposent, pourquoi ne pas les inviter à rejoindre l’Arabie Saoudite, le Qatar, la plupart des pétromonarchie du golfe, adeptes des ces traditions religieuses d’un autre âge. Soucieuses de leur sécurité intérieure, ces tyrannies prospères et hypocrites ne les accueilleraient d’ailleurs pas.

Quand on laisse les yachts de ces milliardaires de l’Islam occuper nos quais méditerranéens, quand on accorde, comme l’an dernier, près de Vallauris, une plage privée au monarque saoudien afin que ses femmes puissent se baigner à l’abri de nos présumés concupiscents regards, cherchez l’erreur. L’alliance économique de la France avec ces potentats wahhabites ne nous a pas enrichis en tant que peuple et nous est en revanche politiquement très funeste. Si l’on veut pratiquer une éthique républicaine sur notre territoire, il faut aussi qu’elle se manifeste en politique étrangère. On ne peut d’un côté désapprouver les signes extérieurs d’appartenance à une religion précise, voire surveiller ses zélotes, et faire par ailleurs des courbettes serviles aux princes wahhabites richissimes qui ont financièrement contribué à leur propagation sur notre territoire.

Dans notre république laïque, les citoyens n’ont pas, en principe, à arborer dans les rues les attributs de leur foi, s’ils en ont une. Je dis cela pour les adeptes de toutes les religions, et en dehors de leurs prêtres (curés, imams, rabbins ou bonzes), rien de trop ostensible ne devrait permettre de reconnaître vraiment à quelle confession appartiennent les passants. Ce fut le cas, en France, au siècle dernier, mais bon sang que ce siècle-ci est sectaire ! Si l’on veut vraiment combattre le terrorisme islamique, il est urgent que nos élus se montrent cohérents et ne déroulent pas le tapis rouge à des bédouins tyranniques croulants sous les pétrodollars qui font régner chez eux, au nom d’Allah, un absolutisme rétrograde et cruel. Tant que ce double jeu perdurera, la France ne sera considérée par ceux qui rêvent de l’assujettir un jour et d’en faire, certains y croient, un émirat, que comme une catin méprisable qu’on peut sadiser à sa guise. Si, pour reprendre une expression d’un politicien beau parleur des décennies dernières, on veut terroriser les terroristes il faut frapper au cœur du mal, à Ryad, Doha, même si on y laisse des plumes. Qui aura un jour l’audace de le faire ? Les Sarkos, Hollande et consorts vont là-bas à la soupe et, en attendant, ce sont les terroristes de l’Islam, qui essaient de nous terroriser, voire de nous faire sombrer dans un fascisme somme toute assez proche de leurs pensées liberticides.

Qui sont les suspects ?
Qui sont les suspects ?Qui sont les suspects ?Qui sont les suspects ?
Qui sont les suspects ?Qui sont les suspects ?Qui sont les suspects ?

Partager cet article

Repost 0