Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Allez, vite, de l’air !

France Inter, par la voix d’Alex Vizorek, vient d’appeler dans son billet d’humour l’électorat de gauche à aller voter Juppé aux primaires des républicains. Patrick Cohen a eu beau faire mine de s’en offusquer à la fin, le message était passé. Si sur le plan de la déontologie, cela me gène un peu – bien qu’à la retraite, je n’oublie jamais que je suis titulaire de la carte de presse 20509 délivrée dans les années 60 - je continue de me dire, comme je l’ai toujours fait, que dans la Présidentielle à venir, il ne faut pas espérer choisir le meilleur, il n’y en a pas, mais le moins mauvais. Or dans cette situation de grande pénurie, Juppé est à n’en point douter l’un des candidats les mieux placés. J’eusse aimé l’entendre commenter la fameuse citation de Montaigne à propos de la fidèle et tendre amitié qu’il portait à La Boétie « parce que c’était lui, parce que c’était moi » que lui a soumis Augustin Trapenard à la fin du journal, mais Monsieur le Maire de Bordeaux, craignant d’être entrainé sur une voix périlleuse, a prudemment fait la sourde oreille et orienté la conversation sur d’autres qualités, moins sujettes à supputation, de l’auteur des Essais. Bon, il est habile Juppé. Il ne faudra pas s’attendre de sa part à des promesses qu’il ne tiendra pas et entre autres à dire haut et fort, comme l’a fait l’actuel président, mal conseillé par Arnaud Montebourg, que son ennemi serait la finance.

Nonobstant, la vraie préoccupation de ce jour, c’est ce chiffre : 92%. Ce n’est pas le résultat de la première confrontation télévisuelle entre Donald Trump et Hilary Clinton en faveur de la candidate démocrate. Dans cet échange de vacheries vide de contenu politique, elle ne l’a emporté que d’une très courte tête. Non ! Ce chiffre concerne les habitants de la planète. Pas moins de 92% d’entre eux, 9 personnes sur 10, vivent en effet dans des lieux où les niveaux de pollution de l’air dépassent plus que largement les limites fixées par l’Organisation Mondiale de la Santé.

Cette révélation provient de l’une de ses directrices : le docteur Maria Neira qui préconise des mesures d’urgence :

- Les solutions existent, dit-elle, notamment des systèmes de transport plus viables, la gestion des déchets solides, l'utilisation de poêles et de combustibles propres pour les ménages, le recours d’urgence aux énergies renouvelables et la réduction des émissions industrielles.

« Des systèmes de transport plus viables », c’est clair : les moteurs à explosion sont l’une des causes principales de cette pollution mortifère. Or quand je vois des citoyens prétendus progressistes qui rouspètent lorsque la mairie de Paris veut rendre une partie des voies sur berge aux piétons et les parer d’espaces verts ou quand elle organise un dimanche sans voiture, cela me met hors de moi. Personnellement, j’en ai marre d’avoir la gorge qui brûle, le nez qui coule, les yeux qui piquent à cause des gaz émis par les pots d’échappement, marre de voir les milliards que l’on dépense pour tenter de guérir les maladies dues à la pollution de l’air, marre de voir des enfants et des amis mourir de cancer dont les causes sont connues mais que l’on s’évertue à cacher. Savez vous que durant leur dimanche sans voiture, les Parisiens ont respiré 20% d’ozone en moins. C’est vraiment si difficile que ça de marcher à pied ou de prendre les transports en commun pour se déplacer ? Moi, c’est ce que je fais depuis une bonne dizaine d’années en attendant la généralisation des voitures à énergie voltaïque ou électrique. Elle aurait déjà dû avoir lieu si les Etats et ceux qui les dirigent acceptaient de se passer des royalties du pétrole. La France elle, pourrait se passer aisément de la moitié de ses élus sans être plus mal gérée, mais les Français, comme tous les peuples du monde d’ailleurs, ne pourront jamais se passer d’oxygène. Vivaaaaa !

Allez, vite, de l’air !Allez, vite, de l’air !
Allez, vite, de l’air !Allez, vite, de l’air !
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :