Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La mort d’un brave.

Pourquoi L'écrivain jordanien Nahed Hatta allait-il être jugé en Jordanie ? Pour avoir publié le dessin ci-dessous qui d'après la justice Jordanienne était une offense faite à Dieu. Erreur, ce n'est absolument pas Dieu qui est la cible de cette caricature. Ce sont les djihadistes. Allah lui-même semble terrifié par eux mais il n'y a pas plus aveugle que celui qui ne veut pas voir. Les Daech, al Nostra et consort créent un tel climat de terreur dans les pays où ils opèrent que plus personne n'ose ouvertement les défier, pas même la justice. Eh bien moi je crie haut et fort Bravo cher Nahed d'avoir eu le courage de réaliser ce dessin. Tu es désormais un martyr de notre cause laïque qu'il est si difficile de défendre dans les pays à majorité musulmane. Soyons clair, l'islam connait aujourd'hui une régression effarante et cherche à nous faire replonger dans l'obscurantisme du temps des croisades. Or ce sont les Saoudiens et leur secte wahhabite qui sont la cause principale de cette régression. Si l'existence de l'Arabie Saoudite n'arrangeait pas les tenants de la haute finance qui dirigent le monde, en même pas une journée elle serait éliminée en tant que puissance dominante dans la région. Le vrai meurtrier de Nahed Hatta n'est pas le fanatique aveugle qui l'a abattu. Ses assassins sont les Saoud, les Al-Thany et tous ces principicules corrompus du golfe qui préservent leurs privilèges et leurs colossales fortunes en propageant un Islam basé sur l’inimitié à l’encontre des infidèles et des mécréants. Cet islam générateur de racisme et de haine tend à faire oublier aux musulmans que leur pire ennemi ce sont eux, eux qui avec l'aide des Etats-Unis, d'Israël, de la Grande Bretagne et aussi de la France, ont dévasté l'Irak et la Syrie causant un flux de réfugiés qu'ils refusent d'accueillir sur leur terre, alors qu'ils auraient largement les moyens financiers de leur venir en aide. Leur but est clair : se faire aimer des populations arabes qui pourraient être tentées de les détrôner, si leurs éléments les plus activistes n’étaient pas conditionnés et armés pour mener le djihad contre les peuples d'occident, jadis de culture chrétienne et toujours surnommé « les croisés ». Il est évident que cette fausse guerre sainte les met à l'abri des déflagrations sociales. Mais nom de dieu quand donc des voix s’élèveront pour vilipender ces faux dévots et les désigner à la vindicte des masses opprimées.

Puisse le courageux Nahed Atta être accueilli en héros par notre Terre Mère. Saluons ce Brave. Vivaaaaa !

La mort d’un brave.
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :