Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Ce matin Patrick Cohen accueillait le Professeur Jocelyne Just. Allergologue à l’hôpital Trousseau, elle a lancé en direct un cri d’alarme sur les conséquences dramatiques de la pollution due au gaz des pots d’échappement sur la santé des citoyens et plus particulièrement  des enfants. J’ai été très surpris de constater qu’aucun des auditeurs sélectionnés pour poser des questions n’ait émis l’idée de proscrire les moteurs à explosion et de passer très vite à des véhicules fonctionnant sans essence : électrique, voltaïque, à hydrogène etc. En revanche on a entendu des gens qui demandaient si faire du sport en salle, marcher en montagne, pouvaient les préserver des gaz toxiques émanant des voitures à essence ou s’il était risqué de faire du vélo dans les embouteillages. Les intervenants ont-ils été filtrés pour poser des questions d’une telle indigence afin que soit évité le vrai débat : la nécessité impérieuse de passer à d’autres moyens de locomotion dont on maitrise aujourd’hui parfaitement les techniques et l’urgence de bannir définitivement ce maudit pétrole à l’origine de tant de conflits meurtriers et de désastres humanitaires ? Madame le professeur a tout de même incidemment rappelé que depuis plus de 20 ans les gouvernements avaient été alertés sur les problèmes sanitaires découlant directement de la circulation automobile, mais personne ne s’est demandé à l’antenne pourquoi ils n’avaient pas réagi. Une fois de plus on a frôlé le problème de fond sans l’aborder vraiment. L’Arabie Saoudite, le Qatar et toutes les ploutocraties tyranniques du golfe ont encore échappé à l’idée d’un boycott de leur or noir maléfique qui serait pourtant le seul moyen efficace de purifier notre air souillé, source de tant maux et de détresse.

 

Je viens d’apprendre que devant les tricheries du PS sur le nombre de participants à ces primaires, Bernard Kouchner se serait écrié : « J’ai mal à ma gauche ». Cet histrion a-t-il déjà oublié qu’il avait été ministre des Affaires Etrangères sous Sarkozy et qu’il avait alors inversé avec lui toute la politique de non alignement créée par le général de Gaulle concernant le conflit israélo-arabe, politique qui fut observée par tous les présidents de gauche comme de droite jusqu’à la fin du second mandat de Chirac. Je soupçonne ce caméléon d’avoir encore quelques ambitions politiques. Ne fait il pas d’indécentes risettes à Emmanuel Macron, le petit Brutus ?

 

JB

 

Pas de pétrole, mais pas d’idée non plus.Pas de pétrole, mais pas d’idée non plus.Pas de pétrole, mais pas d’idée non plus.
Pas de pétrole, mais pas d’idée non plus.Pas de pétrole, mais pas d’idée non plus.Pas de pétrole, mais pas d’idée non plus.
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :