Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Aujourd’hui ne sera pas pour moi une journée de révolte mais une journée de tristesse et de recueillement. Le champion olympique de descente à ski à Squaw Valley en 1960, jean Vuarnet, nous a quitté et peut être que Thomas Pesquet des hublots de la station spatiale a-t-il vaguement aperçu en scrutant la terre de là-haut un petit cumulus en forme d’œuf ayant la fulgurance d’une comète qui, tel un bolide, quittait soudain l’atmosphère terrestre et filait pour une course sans fin dans l’immensité sidérale. Peut-être est-ce l’âme de cet homme remarquable qui est passée sans qu’il ait vraiment eu le temps de la voir. Peut être est-ce elle qui lui a inspiré l’idée de proposer un concours d’écriture au moins de 25 ans racontant un voyage du petit prince de Saint Exupéry sur une nouvelle étoile ? Et pensant à mon cher ami Alain Vuarnet, le fils de Jean, c’est ce texte du merveilleux livre de notre aviateur écrivain qui me vient à l’esprit :

« Quand tu regarderas le ciel, la nuit, puisque j’habiterai dans l’une d’elles, puisque je rirai dans l’une d’elle, alors ce sera pour toi comme si riaient toutes les étoiles. Tu auras, toi, des étoiles qui savent rire».

  JB

 

Une étoile qui rit.Une étoile qui rit.Une étoile qui rit.
Une étoile qui rit.Une étoile qui rit.
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :