Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les parti-tiques de notre République

La plupart des partis à l’image des tiques 
Se gorgent du sang de notre république.
Depuis des décennies ils se sont amassés
Sur tout le corps de notre France harassée
Qui n’est pas parvenue à s’en débarrasser.

Des tiques bleues ont pris la droite de l’échine
Des roses sur la gauche se sont bien placées.
Restait à occuper les cuisses et la poitrine
Où des noirs et des rouges se sont entassées

Mais le sang s’est tari et donc les plus voraces
Cherchent à s’emparer de toutes les meilleures places.
Elles se trouvent une idole pour lancer les assauts
Visent toute la bête de la croupe aux naseaux.

Et puis un jour viendra où le pays exsangue 
S’abattra lourdement comme un taureau vaincu
Par ces insectes vils, tous fourchus de la langue
Gonflés à en mourir du sang qu’ils auront bu.
JB.

 Je ne vais plus me laisser envahir l'esprit par les querelles de chapelles, les arrogances narcissiques, les corruptions scabreuses, les manipulations invraisemblables qui caractérisent l'élection à venir. Pour lutter efficacement contre le FN, il eut fallu des candidats d'une autre trempe que ces paons souvent ridicules, voire corrompus qui postulent au poste suprême. Si Marine Le Pen gagne, et dans le contexte actuel, elle peut gagner, ce n'est pas à ses électeurs qu'il faudra jeter la pierre mais bien à ceux qui durant un demi siècle ont été nos élus et dont un grand nombre s'est engraissé sur le dos de notre nation. A chaque fois, ils lui ont menti ou se sont parjurés. J'en ai plus que marre des egos surdimensionnés, des captieuses querelles, des anaphores rédigées par des plumitifs de service pour des candidats sans idées vendus aux lobbys et aux financiers; et marre aussi des orateurs talentueux qui hélas, tout au fond d'eux mêmes, se prennent pour des leaders messianiques. Ma devise " NI DIEU, NI MAITRE" était celle du grand Nestor Makhno, inspirateur et guide libertaire des cosaques zaporogues d'Ukraine, vainqueur du général blanc Denikine en 1919 et trahi finalement par l'armée rouge son alliée, les communiste ne supportant pas cette concurrence émancipatrice opposée à leur système hiérarchisé et tyrannique.  
A 81 ans je ne vais pas entrer dans ce combat qui n'est fait que pour nous enfumer et nous dresser les uns contre les autres. Oui, comme beaucoup, je redoute l'arrivée de l'extrême droite mais je maudis aussi ceux qui lui ont fait un boulevard triomphal et qui appartiennent tous à notre classe politique actuelle, plus portée vers les chamailleries triviales ou les somnolences dans les hémicycles que par le désir sincère de répondre aux attentes parfois désespérées du peuple. A partir de ce jour je ne parlerai plus de la présidentielle et de ses candidats sur FB ou sur mon blog et me contenterai de publier, quand l'inspiration daignera faire scintiller un peu mes vieux neurones, quelques vers pour rendre hommage à la beauté de celle que notre espèce inconsciemment s'acharne à martyriser : Notre Terre-Mère. VIVAAAAAAA ! 
Quelques photos quand même : celles du grand Nestor, chassé d'Union Soviétique par Lénine qui n'osa tout de même pas le faire assassiner et qui mourut de tuberculose en France.

L’image contient peut-être : 1 personne
 
 
 
 
 
 
 
 
 
J'en ai marre !J'en ai marre !J'en ai marre !
J'en ai marre !J'en ai marre !
J'en ai marre !J'en ai marre !

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :