Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pourquoi aurais-je peur ?

 

Nous traverserons tous le mystérieux passage

Qui nous fait basculer de la vie au trépas

Et qu’on peut emprunter à n’importe quel âge,

Jeune, avec fulgurance, vieux, à tout petits pas.

 

On y pense toujours dès que l’on prend conscience

De cet avènement qui, au bout du chemin,

Surgira devant nous, inflexible sentence,

Pour, sur toutes nos vies, inscrire le mot FIN.

 

Or, moi j’ai faim d’amour et de fraternité.

Cette faim ne pourra hélas pas s’assouvir. 

Et me dire que bientôt pour l’éternité 

Mon cerveau s’éteindra, ne me fait pas sourire.

 

J’ai été le témoin de belles flamboyances

Cru voir  des hommes jeunes en train de s’abonnir

Mais comme des feux de pailles, ces luminescences

S’éteignaient avant de pouvoir s’épanouir. 

 

Oui, nous sommes victimes d’illusions éphémères

De gens se prétendant porteurs de destinées.

Mais les prophètes ne font que nous halluciner

La seule qui ne ment pas, est notre Terre Mère.

 

Elle, oui, peut nous atteindre au plus profond de l’âme

Par ces couchants carmins porteurs d’espérance,

Par ses nuits de printemps aux subtiles fragrances,

Et par ses aubes d’or aux apaisants dictames.

 

Et si par ce mot FIN, c’est elle qui nous rappelle

Pourquoi aurions-nous peur de nous dissoudre en elle ?

 

JB

 

 

 

Pourquoi aurais-je peur ?Pourquoi aurais-je peur ?
Pourquoi aurais-je peur ?Pourquoi aurais-je peur ?Pourquoi aurais-je peur ?
Pourquoi aurais-je peur ?Pourquoi aurais-je peur ?

Partager cet article

Repost 0