Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 Le jour du premier tour approchant, j’ai cru bon de composer ce sonnet qui exprime clairement le fond de ma pensée. Naturellement mes douces Dames et galants chevaliers vous n’êtes pas obligés de partager mes idées. Comme le précisait au 17ème siècle le poète Antoine Houdar de la Motte:

 

C'est un grand agrément que la diversité :

Nous sommes bien comme nous sommes.

Donnez le même esprit aux hommes,

Vous ôtez tout le sel de la société.

L'ennui naquit un jour de l'uniformité.

 

LE TRIBUN

 

Si j’écoutais mon cœur je voterais Poutou

Ecoutant ma raison je voterai Mélenchon.

Le premier me séduit mais a fort peu d’atouts,

Le peuple n’étant pas mûr pour la révolution.

 

Le second sait s’y prendre, il a du sens commun,

Une voix qui séduit, une verve de tribun.

On peut lui reprocher son vibrant populisme

Mais pas d’être un suppôt du libéralisme.

 

La finance a ses chantres qu’on reconnaît sans peine,

Les Fillon, les Macron sont là pour la servir

Et cogiter des règles pour mieux nous asservir.

 

Et s’il y a danger, elle jouera le FN.

Pour elle, le but n’est pas de réveiller « les gens »

Mais de les endormir pour gagner de l’argent.

   

 

Le Tribun
Le TribunLe TribunLe Tribun
Le TribunLe Tribun

Partager cet article

Repost 0