Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Mon paradis est menu : une maisonnette

En pierre de jadis et son humble courette

Qu’enjolivent des roses. Toutes deux sont juchées, 

Près d’un micocoulier, au faîte d’un rocher.

 

Comme les fromagers sur les ruines d’Angkor,

Dans des fentes étroites, l’arbre à la dérobée

Par ses racines avait la pierraille enrobée,

Pour pouvoir se hisser très haut dans le décor.

 

C’est sur son microcosme qu’aujourd’hui il veille.

Sous sa voûte prospèrent jasmins, agaves, rosiers,

Quelques volubilis ainsi qu’un olivier

Qui dans l’après midi se réchauffe au soleil.

 

Au loin, sur la pinède, l’église de la Garoupe

Semble sonner l’éveil d’une céleste troupe.

Mouettes, tourterelles ricanent ou roucoulent,

Et la mer à deux pas nous berce de sa houle.

 

Vivaaaaaaaa !

 

JB

Mon NirvanaMon NirvanaMon Nirvana
Mon NirvanaMon Nirvana
Mon NirvanaMon Nirvana

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :