Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

En hommage à Liu Xiaobo prix Nobel Chinois, nié par les autorités   dictatoriales de son pays et enterré dans l’anonymat absolu après huit années de détention sévères dans des conditions sordides d’hygiène ; En hommage à tous les opprimés du Golfe et en particulier aux Yéménites, sauvagement bombardés par une coalition américano-saoudienne ; en hommage aux femmes musulmanes asservies par des rites d’un autre âge, en hommage à tous les peuples assujettis du Moyen Orient qui luttent pour reconquérir ou défendre leur liberté ; en hommage enfin au peuple Kurde tyrannisé par le dictateur Erdogan en Turquie et qui se bat par ailleurs vaillamment contre les tueurs de Daech en Syrie et en Irak.

 

Liberté, j’oublie ton nom…

 

Comment quand on se dit pays des libertés

Etre ami avec les tyrans d’Arabie Saoudite

Du Qatar ou de Chine, sans perdre sa fierté

Et sans rougir de honte ? Oui, dites-le moi, vite !

 

L’argent ? Le business ? Et la loi des marchés ?

Est-ce bien cela qui endort vos consciences ?

Et qui vous fait bafouer l’idéal d’une France

Qui ne vient plus plaider, seulement démarcher.

 

Vingt rafales par ci, dix hélicos par là  

Adieu chère liberté, ils ont mis le holà

A ce bel idéal dont tu étais la félibre

 

Toi, ma chère République qui te proclamait libre

Et sur qui aujourd’hui la morale n’a plus prise.

Quand donc reviendra-t-il le beau temps des cerises ?

 

JB

 

 

Vivaaaaaa !

Sonnet de ma fenêtreSonnet de ma fenêtre
Sonnet de ma fenêtreSonnet de ma fenêtreSonnet de ma fenêtre
Sonnet de ma fenêtreSonnet de ma fenêtre
Sonnet de ma fenêtreSonnet de ma fenêtreSonnet de ma fenêtre

Partager cet article

Repost 0