Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Sonnet Hellénique

 

 

C’était en revenant l’an passé de Hydra

Que du haut du ferry nous avions vu Poros.

Très charmés, l’on s’est dit, c’est sûr, on reviendra

Et nous avons tout fait pour que ce vœu s’exauce.

 

Le port est animé, et les maisons sont belles.

Derrière leurs  façades qui suivent le rivage

Se déploient des montées et de blanches venelles

Abritant des tavernes et des vieillards sans âge

 

Qui, sous l’ombrage des platanes, prennent le frais

Comme depuis Homère, chaque soir, ils l’ont fait.

Eux et leurs descendants, étranges copies conformes,

 

Se tiennent à l’abri des foules qui débarquent du port.

Dans de secretes recoins, ils échappent aux normes

Et vivront dans la paix jusqu’au jour de leur mort.

 

JB

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :