Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Je viens d’en apprendre une bien bonne ce matin dans l’émission de France Inter « On n’arrête pas l’Eco ». Quand cette fameuse taxe sur les dividendes de 3% récemment retoquée  par le conseil constitutionnel et la cour de justice de l’Union Européenne, qui va nous coûter 10 milliards,  a été décidée, devinez qui était à Bercy ??? Moscovici, oui Moscovici lui-même ! Aujourd’hui commissaire européen il exige, comme tous ses collègues de Bruxelles, le remboursement des sommes décrétées indument perçues. On est en plein paradoxe. L’ex ministre du de l’Economie et des Finances du gouvernement Ayrault,  mettant l’Etat Français à l’amende pour une bévue dont il est l’auteur.

Un autre fiasco de l'Etat, antérieur au précédent, nous montre qu’en matière de compétence fiscale sous Sarkozy, on n’était tout aussi approximatif. La taxe sur les poids lourds, mesure phare du Grenelle de l’environnement en 2007 qui devait permettre de financer et d’entretenir les infrastructures de transport n’a jamais été mise en service et carrément suspendue en octobre 2013 après la fronde des « bonnets rouges ». L’État a été condamné à verser presque un milliard d’euros d’indemnités au consortium franco-italien Ecomouv’ qui était chargé de la mise en place des portiques pour collecter l’écotaxe. Un échec de politique publique qui sera épinglé par le rapport 2017 de la Cour des comptes.

Et qui fait les frais de ces impérities gouvernementales ? Pas leurs auteurs, non, mais nous les contribuables. On nous répète à longueur de journée que la politique ne peut être un travail d’amateur, qu’il faut des professionnels pour exercer ce métier.

Alors, voyez vous, j’aimerais comme Diogène dans l’antique Athènes, me promener avec une lanterne allumée en plein jour devant la chambre des députés ou devant le sénat. Et quand on me demanderait : « mais que faites vous à déambuler ainsi » ?

Je répondrais : « je cherche un élu compétent, soucieux des deniers publics ».

C’est troublant, tout de même, ce manque absolu de rigueur et de pudeur !

 

GRRRRRRR ! J’ai les boules, nom de Dieu !

  

De la vergogne, bon sang !De la vergogne, bon sang !De la vergogne, bon sang !
De la vergogne, bon sang !De la vergogne, bon sang !
De la vergogne, bon sang !De la vergogne, bon sang !

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :