Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

On le savait Manu-Jupiter n’est pas le père Noël. C’est ce qu’il a dit dès son arrivée à Cayenne. «Je ne suis pas le Père Noël, parce que les Guyanais ne sont pas des enfants».

Eh oui, malgré son jeune âge, notre Jupiter a un droit d’ainesse certain sur le pauvre vieux bonhomme à barbe, qui bien qu’étant un avatar de dieux et de personnages païens d’origines nordiques, celtes, et d’un papy chrétien antérieur à lui, St Nicolas, « Santa Claus », le père noël ne peut prétendre à aucune antériorité. Même si c’est François Hollande,   qui a fait des promesses lors de sa visite à Cayenne, l’avatar de Jupiter, de Zeus, et donc le maître du ciel, n’a pas à les entériner. Pourquoi tiendrait-il compte des engagements d’un petit bonhomme replet aux talents oratoires vacillants, qui ne lui arrive pas à la cheville, et qui a gouverné la France de façon calamiteuse en aggravant cruellement sa dette publique? Manu-Zeus grisé par sa grandeur n’a pas su trouver les bons mots pour apaiser la colère des Guyanais, une étrange déficience chez un être prétendu surdoué car il y aurait un sacré coup de balai à donner pour nettoyer ce territoire des élus et édiles corrompus qui s’engraissent aux frais de la République sans se soucier le moins du monde du sort de leur département et de la population.

Et pourtant, au lieu de laisser, peut-être, s’installer une gigantesque mine d’or à ciel ouvert qui risque - encore plus que l’orpaillage actuel à l’origine de la pollution très dangereuse des cours d’eau, avec ses rejets de mercure et d’acide sulfurique -  d’empoisonner plus dangereusement les sols et les rivières, il aurait pu décider d’inverser le cours des choses. C’est en son pouvoir. Par exemple, malgré une tentative des compagnies forestières qui rêvent de commettre en Guyane les mêmes ravages qu’au Brésil voisin, faire de ce département un musée de la biodiversité. Des scientifiques, des chercheurs, des biologistes et des écolos le réclament. La jungle recouvre 90% du territoire. C’est cela son trésor et non pas l’or de son sol qui pour un dérisoire pourcentage de métal précieux par tonne de terre, provoquerait des nuisances colossales. Une telle réalisation nécessiterait l’implantation de gites, d’hôtels, d’observatoires pour accueillir un tourisme de qualité soucieux de venir contempler une biodiversité encore préservée, et bien sûr de vigiles pour surveiller les lieux. Un tas d’emplois en perspective. Mais Manu-Jupiter n’est pas un élu du ciel comme le vrai. Manu-Jupiter est un élu de la finance qui rime aujourd’hui avec France et, on le sait tous, les financiers ne sont ni très patients ni prévoyants à long terme. Si vous leur parlez de protection de l’environnement ils vous répondent : ça rapportera combien et quand ?

Pauvres amis guyanais qui pensiez encore que la France, comme on nous l’a appris enfant « est notre mère, celle qui nous nourrit avec des pommes de terres et des fayots bien cuits ». Aujourd’hui, cette marâtre nous dit à tous : DEMERDEZ-VOUS ! Ce qu’elle veut désormais, c’est qu’on lui rapporte et surtout pas qu’on lui coûte. Donc, si j’ai un conseil à vous donner, c’est de ne compter que sur vos propres forces et de ne pas vous laisser avoir par de captieux serments. Réunissez-vous, associez vous, méfiez-vous de vos politiciens locaux, contraignez-les à agir ou dégommez-les ! Mais bon sang, faites-le votre grand musée de la biodiversité. La nature à l’état pur voisinant avec Kourou et l’exploration spatiale. Une alléchante perspective, non ????       

 

JB

 

 

     

Guyanais, démerdez-vous !Guyanais, démerdez-vous !
Guyanais, démerdez-vous !Guyanais, démerdez-vous !Guyanais, démerdez-vous !
Guyanais, démerdez-vous !Guyanais, démerdez-vous !Guyanais, démerdez-vous !
Guyanais, démerdez-vous !Guyanais, démerdez-vous !

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :