Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Amère défaite

 

C’est terrible ! Tout le monde a le mot Europe à la bouche. Europe ! Europe ! Europe ! Et que vient de faire le parlement Européen avec la participation active de nos amis allemands dont le laboratoire Bayer est en train de racheter Monsanto ? Il vient de prolonger de 5 ans l’autorisation du glyphosate qui empoisonne nos champs, nos rivières, notre alimentation, qui tue nos abeilles et menace notre santé. Au bout de 5 ans que fera encore le parlement européen qui attire vers lui tous les lobbyistes des industries pétrochimiques, agroalimentaires, pharmaceutiques, nucléaires etc. avides de poursuivre indéfiniment leur business sans se soucier le moins du monde de la santé des individus ? Eh bien à la même question il votera sans doute une prolongation, peut être pas de 5 mais de 3 ans. Bayer et Monsanto peuvent être satisfaits. Ils ont gagné au moins huit ans et d’ici là, ils trouveront de nouveaux pesticides et d’autres scientifiques approximatifs pour attester de leur non-dangerosité jusqu’à ce qu’une nocivité soit réellement détectée et signalée par des associations de défense de l’environnement ou des consommateurs.

C’est terrible ! Comment se défaire de ce cercle vicieux ? Comment apprendre à nos élus à ne pas se laisser soudoyer par les agents corrupteurs ? Comment leur mettre dans le crâne que leur rôle primordial n’est pas de faire des concessions à ces gros groupes multinationaux mais de protéger les citoyens contre leurs insidieux méfaits ? Quelques uns le font. Ils sont hélas si minoritaires que leurs voix comptent pour du beurre. Ah ça oui, la FNSEA, elle, se réjouit. Ce syndicat agricole majoritaire qui compte dans ses rangs tous les grands semenciers de France a eu pour président Xavier Beulin décédé en février 2017. Cet « entrepreneur » richissime qui importait – via la société Farmor - des tonnes de poulets brésiliens élevés dans des conditions innommables, pour les revendre à des prix défiant toute concurrence aux grandes surfaces, avait le culot de mobiliser ses militants sous le slogan « Achetez français ! ».

Eleveuse de Porc dans le Maine et Loire, Christiane Lambert qui lui a succédé est sur la même ligne. Elle sait pertinemment que les agriculteurs qui touchent le plus d’aides sont ceux qui en ont le moins besoin, alors que des secteurs en désespérance sont complètement oubliés. Les gros céréaliers  qui font la pluie et le beau temps dans son syndicat, malgré leurs immenses propriétés, ne travaillent que 800 heures par an mais perçoivent près de 50% des aides. Leur objectif est aujourd’hui la défiscalisation de ces subsides par rachat de propriété et achat de matériels américains toujours plus imposants et performants. Quand les petits agriculteurs lâchent prise, ces voraces phagocytent leur terre. La seule solution pour les propriétés agricoles moyennes ou modestes est de se convertir au bio et donc d’abandonner au plus vite l’usage de tous ces maudits pesticides. Les partisans du glyphosate leur objectent qu’on ne peut plus revenir aux temps des jardins quand il faut nourrir des populations de plus en plus nombreuses. Ce matin sur France Inter une agricultrice a fait la démonstration du contraire. Elle cultive 110 hectares de céréales, sans produit chimique, mais en luttant mécaniquement contre les mauvaises herbes à l’aide de herses-étrilles, bineuses ou houe rotatives etc. C’est un peu plus de boulot disait-elle mais aussi de meilleures rentrées d’argent. Puisse-t-elle être entendue par tous ceux qui songent à baisser les bras.

Quant à la PAC, cette sélective politique agricole commune qui profite surtout, comme vous avez pu le constater, aux mieux lotis, et que défend bien sûr la FNSEA, il faudrait entièrement la revoir. Or, le passage à une agriculture équitable et non polluante n’est pas une hypothèse envisagée ou envisageable par les commissaires européens et la majorité des parlementaires. Il faudra donc que de la base souffle un vent puissant pour faire tourner les girouettes dans le bon sens.

Alors amis paysans, consommateurs, c’est l’alarme.

Demain nos ennemis connaîtront le prix du sang et des larmes.

Pour nos enfants, pour la terre, déclenchons des vacarmes.

Adelante ! Avanti ! En avant ! Go !

Pas de répit pour Monsanto !

 

JB

 

 

Amère défaiteAmère défaite
Amère défaiteAmère défaiteAmère défaite
Amère défaiteAmère défaite
Amère défaiteAmère défaite
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :