Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Devant les remous suscités par son attitude pour le moins surprenante face aux étudiants de l’université de Ouagadougou, attitude qui lui a valu d’être taxé par certains médias européens et africains de paternaliste, voici les justifications de Macron :

« Ce sont eux, les paternalistes car, c'est considérer qu'on ne peut pas faire d'humour quand on parle avec un dirigeant africain. J'aurais fait de l'humour avec tout dirigeant européen avec qui j'ai cette relation. Nous n'avons pas ce type de relation avec Angela Merkel. Je l'ai par exemple avec Jean-Claude Juncker. Je l'ai avec le Premier ministre luxembourgeois. Ça dépend de la relation personnelle. Il se trouve qu'avec Roch Kaboré, nous nous entendons bien et donc, nous plaisantons et d'ailleurs, ça ne vous aura pas échappé que ça l'a fait rire ».

Fin de citation.

 

Personnellement je pense que si Kaboré riait, il riait jaune. Ensuite force est de constater qu’Angela Merkel ne doit pas apprécier les plaisanteries de potache ou les boutades de mauvais gout. En revanche avec Junker, compromis dans divers scandales financiers – entre autres les Luxleaks et les Panama Papers - quand il était ministre ministre des finances du Luxembourg, Macron peut se poiler à sa guise ainsi d’ailleurs qu’avec l’actuel premier ministre du « Grand Duché ». Eh oui, notre ancien petit génie de la banque n’est vraiment compris que par ses très proches amis, des gens de son bord, habitués peut-être à se gausser des gogos qu’ils pigeonnent.

Notre Jupiter sorti d’une boite de pandore a perdu le nord. Au secours Attali ! La créature commence sérieusement à dérailler. Vite, il faut réviser la mécanique et la purger de ses incontrôlables saillies avant qu’elle ne cesse de faire illusion.

 

VIVAAAA !

 

   

 

 

 

Au secours Attali !Au secours Attali !
Au secours Attali !Au secours Attali !Au secours Attali !
Au secours Attali !Au secours Attali !
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :