Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Sonnet de ma fenêtre

 

Matin gris

 

Les mouettes ce matin n’étaient pas de la fête

Sauf une qui voulait déclencher les clameurs

Et qui s’égosillait du côté de l’Ilette

Sans parvenir à mobiliser ses consœurs.

 

Il est vrai que je fus un peu trop matinal

Et ces blancs volatiles attendent que le soleil

Surgisse de la mer pour le cérémonial

Qui salue sa venue et clame le réveil.

 

Voilà, il s’est levé, mais pâli par les nuages

L’astre n’éblouit pas les flots devenus gris.

Alors elles ont d’instinct mesuré leur tapage

 

 

Car les grands tintamarres, c’est quand le soleil luit.

Mais pour le rouge gorge qui niche dans la cour

Tous les matins méritent ses mélodieux bonjours.

 

JB  

 

 

 

Sonnet de ma fenêtre.Sonnet de ma fenêtre.
Sonnet de ma fenêtre.Sonnet de ma fenêtre.
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :