Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

En voilà un qui fut un bon ministre des Affaires Etrangères et qui le serait encore beaucoup mieux aujourd’hui que notre vendeur d’armes Le Drian. Dominique de Villepin était ce matin l’invité de France Inter et si je l’ai trouvé très vague sur la question kurde, dans l’ensemble ses propos, comme à l’accoutumée, avaient de la tenue. Je le revois à l’ONU, le 14 février 2003, plaidant contre l’intervention militaire en Irak : un plaidoyer plein de panache, contenant des avertissements prémonitoires qui lui valut une salve d’applaudissements.

Le manichéisme n’est pas mon fort. Je n’ai jamais pensé que les bons étaient d’un côté et les mauvais de l’autre. Il y a des mauvais dans tous les camps, des bons aussi, en moindre proportion, hélas ! C’est pourquoi il ne faut pas hésiter, quelles que soient nos idées, à féliciter ceux qui nous élèvent et nous inspirent de nobles sentiments.

Cela dit, je reviens à ce qui se passe aujourd’hui au Moyen Orient. Israël qui jouit de l’inconditionnel soutien des Etats-Unis a toujours eu beaucoup plus peur de l’Iran et des musulmans chiites en général que des pays arabes sunnites avec lesquels ses dirigeants entretiennent des relations discrètes. Avec l’Arabie Saoudite et bien sûr le concours de la CIA, ses dirigeants ont soutenu secrètement les organisations islamistes qui combattaient les chiites d’Irak et de Syrie (les alaouites syriens étant une branche du chiisme).

La hantise de Netanyahou, c’est d’avoir des Iraniens ou pro-Iraniens à sa frontière d’où un affrontement avec l’armée syrienne et le Hezbollah de plus en plus direct, maintenant que Daech a pratiquement été éliminé du terrain.   

La même hantise obsède les Saoud qui ne peuvent plus compter sur les terroristes sunnites pour les protéger des chiites d’Irak, de Syrie et bien sûr du Yémen qu’ils bombardent férocement avec l’appui logistique du Mossad et de la CIA sans parvenir à les vaincre. Ces trois Etats ont créé des monstres pour se protéger, des monstres qu’ensuite il a fallu combattre parce qu’ils échappaient à leur emprise.

Le conflit prend maintenant une autre tournure avec l’entrée en lisse des Turcs qui, eux, redoutent l’irrédentisme des Kurdes, 35 à 40 millions d’âmes qui n’ont toujours pas de pays. Erdogan veut aussi se tailler une part de gâteau dans ce Moyen orient sur lequel la Turquie a jadis régné pendant plus de 5 siècles. Dans cet embrouillamini régional qui peut, à tout moment, déboucher sur un conflit planétaire, il serait bon d’entendre dans l’enceinte des Nation Unies, résonner une voix de la France qui aurait la même hauteur de vue et la même sagesse que celle de Dominique de Villepin en 2003.

 

Vivaaa !

              

La France en quête d’une voix…La France en quête d’une voix…
La France en quête d’une voix…La France en quête d’une voix…La France en quête d’une voix…
La France en quête d’une voix…La France en quête d’une voix…
La France en quête d’une voix…La France en quête d’une voix…
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :