Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Je n’aime pas le nationalisme. J’aime les peuples et leurs cultures mais me méfie des patries. Au regard de l’histoire on a je crois toutes les raisons de se montrer circonspect.

 

Bon vent …

 

Les mots qui sonnent mal en littérature

Sont d’abord tous les mots qui se terminent en « isme ».

Ils sifflent tels des cobras cabrés pour la morsure

Et parmi eux le pire s’appelle « nationalisme ».

 

Sous ce vocable il cache un affligeant projet

Qui pousse ses partisans à un repli sectaire

Sur leur propre culture et sur leur propre terre,

Et au lieu de l’accueil, à choisir le rejet.

 

Derrière des drapeaux, sur les champs de bataille,  

Tant de tueries eurent lieu pour cette déraison.

Ne serait-il pas temps d’abattre ces murailles

 

Qui bloquant nos cerveaux, réduisent notre vision ?

La Corse veut nous quitter eh bien qu’elle parte,

Et ne nous inflige plus de nouveaux Bonaparte.

 

Vivaaaa !

 

 

 

 

 

Quand l’histoire se corse…Quand l’histoire se corse…Quand l’histoire se corse…
Quand l’histoire se corse…Quand l’histoire se corse…
Quand l’histoire se corse…Quand l’histoire se corse…Quand l’histoire se corse…
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :