Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Mes chères amies, mes proches camarades sans sombrer dans le « complotisme » on peut quand même à propos du 22 mars et de mai 1968 se poser quelques questions. La licence poétique me permet ce droit mais rien absolument rien ne vous oblige à approuver mes interrogations. Vivaaa !

 

Et si…

 

Et si, et si et si, mais avec tant de si

On pourrait mettre tout Paris en bouteille !

Ce 22 mars on  pense au mois de mai, pardi

Pas celui de demain mais celui sans pareil

 

Qui fit battre nos cœurs dès le petit matin.

Ce mai soixante-huitard où de jeunes trublions

Qui, partis de Nanterre, vinrent au quartier latin

Propager l’utopie, prôner la rébellion    

 

Contre les professeurs et leur pédagogie,

Contre la société et tous ses interdits,

Contre le « Général » et la démagogie

D’élus privilégiés qui servaient  les nantis.

 

A leur tête s’illustrait un impétueux rouquin

Qui de ces révoltés était le parangon

A la fois insolent, hilare ou faquin

Brocardant les élites, se moquant d’Aragon…

 

Et si et si et si, ce chaud mois des cerises

Au parfum de grenades lacrymogènes -

Dois-je le penser, faut-il que je le dise - 

Ne fut que l’effet d’un obscur stratagème  

 

Ourdi outre-Atlantique dans d’inconnues tanières ?

La France était en paix comme l’a raconté

Le chroniqueur du monde Pierre Viansson-Ponté

Et voguait hors balise entre deux blocs en guerre.

 

A l’en croire, le pays s’ennuyait même un peu.

Des lois le protégeaient des raids de la finance.

Le chômage était faible, le peuple industrieux

Sans être très aisé évitait l’indigence.

 

Mais notre Commandant, fier indépendantiste,    

S’était désamarré de la coalition

Qui faisait face aux flottes du bloc communiste

Pour rejoindre le camp d’émergentes nations

 

Soucieuses d’éviter ce cruel psychodrame.

A Phnom Penh, déclamant à l’instar des félibres,

Il fustigea les fauteurs de guerre au Vietnam.

A Montréal ce fut « Vive le Québec Libre ! »

 

Sans compter ses visites en Inde ou en Afrique

Ponctuées de discours que les Etats-Unis

Ressentaient à chaque fois comme des coups de triques

Et si finalement, le trublion, c’était LUI !!!

 

Lui ce grand insolent, cet éternel rebelle

Qui osa parler d’un peuple dominateur   

Quand on le questionna à propos d’Israël

L’intouchable pays pour tous ses protecteurs.

 

Il fallait bâillonner ce donneur de leçon

Qui mettait la pagaille chez les Anglo-saxons

Et qui dans le tiers-monde déclenchait des liesses.   

Qui donc pourrait l’abattre ? Pourquoi pas sa jeunesse ? 

 

JB

 

 

 

22 Mars. Qui était le trublion ?22 Mars. Qui était le trublion ?
22 Mars. Qui était le trublion ?22 Mars. Qui était le trublion ?22 Mars. Qui était le trublion ?
22 Mars. Qui était le trublion ?22 Mars. Qui était le trublion ?
22 Mars. Qui était le trublion ?22 Mars. Qui était le trublion ?22 Mars. Qui était le trublion ?
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :