Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bonjour à toutes et à tous.
j'avais été très choqué par les comptes rendus de nos médias sur ce qui s'est passé dans la bande de Gaza comme s'il s'agissait d'un banal fait-divers. Je m'apprêtai à crier mon indignation mais l'ami Jean Claude Perpere m'a devancé et comme je n'aurais pu concevoir un plus magistral cri de colère je vous livre le sien, avec son accord et comme Musset je lui dis: "Ami frappe-toi le cœur, c'est là qu'est le génie" Vivaaaa !

 

FAIT DIVERS
 

Seize morts en moins d’une heure. Et plus de mille blessés.
Les soldats ont sauvé leur patrie menacée
Par la horde bestiale de civils désarmés
Qui refusent, les fous, de rester enfermés
Entre les barbelés, les canons et la mer
Interdite d’accès par les bateaux de guerre.
La meute se pressait trop près de la frontière.
Les jeunes, lâchement, avaient lancé des pierres
Sur les soldats casqués et caparaçonnés
De gilets pare-balles et de protège-nez.

 

Lors, comment riposter à la sinistre audace
Sinon en faisant feu sur cette sombre masse
D’Arabes fanatiques criant leur désespoir
De se voir condamnés à un avenir noir,
Parqués comme des bêtes, soumis aux restrictions
Fixées par le vainqueur sans nulle concession.

 

Seize morts en moins d’une heure. Et plus de mille blessés.
Tirs à balles réelles, sans peur, sur la foule massée.
En termes humanistes, il s’agit d’un massacre
Perpétré sciemment, sans aucun simulacre.
Nos media souverains ont relaté « l’affaire »
Comme si ce n’était là qu’anodin fait divers,
Péripétie banale d’un conflit « compliqué »
Requérant traitement délicat et discret.

 

Mais inversons les rôles, imaginons le cas :
Des hommes en keffieh tirent sur d’autres en kipas.
Qu’en aurait-il été sur l’univers des ondes
Et les « Unes » en grasses des grands journaux du monde ?
L’Histoire absoudrait-elle les peuples oppresseurs
Parce qu’ils furent autrefois victimes de l’horreur ?

 

L’Histoire, dit l’adage, jamais ne se répète,
Mais son penchant fatidique fait de l’homme une bête
Plus cruelle qu’un fauve envers ses congénères.
Et la seule justice que le temps lui confère
Est que le loup d’un jour est la proie de demain
En un cycle infernal qui jamais ne prend fin.
JCP, 31.03.2018

Infamie à Gaza
Infamie à Gaza
Infamie à Gaza
Infamie à Gaza
Infamie à Gaza
Infamie à Gaza
Infamie à Gaza
Infamie à Gaza
Infamie à Gaza
Infamie à Gaza
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :