Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Voici ce que m’inspire la France d’aujourd’hui et une majorité d’élus de la république qui font de belles promesses, intenables, dans le contexte actuel. Seul Macron peut s’enorgueillir d’avoir, à la manière de Churchill, promis aux Français, de façon indirectement formulée, de la sueur, du sang et des larmes. Le problème c’est que nous ne sommes pas en guerre contre l’Allemagne, et que le sang versé est celui des gens qui se suicident parce que leurs conditions de vie leur sont insupportables, et les larmes, celles de ceux qui les pleurent.

 

 

Dame France s’est longtemps fait féconder par

Des lignées de spermatozoïdes royaux.

Il y eut des fainéants, des jouisseurs, des faiblards

Et quelques uns qui surent faire preuve de brio.

 

Sous leur règne la France luisit d’un bel éclat

Mais un jour les exclus de cette fécondation

Sélective, au canon, fusils et coutelas

Changèrent toutes les règles de la compétition.

 

Fini le temps des spermatozoïdes rois.

Vint celui de la course réservée aux plus forts,

Aux hardis capitaines, aux tribuns, aux bourgeois,

Lesquels se réclamaient du drapeau tricolore

 

Qui avait remplacé le lys héréditaire.

Mais tiraillé entre le meilleur et le pire,

Poussé par un torrent de rêves égalitaires

L’un d’eux partit en guerre, créa un grand empire.

 

Vaincu, il redonna à la vieille lignée

La place de géniteur. Mais n’ayant plus la trique

Pour remplir la fonction, elle dut se résigner

A la laisser aux cadors de la république

 

Qui pour aller au but devaient d’abord séduire

Par leurs discours un peuple promu souverain.

Or pour ne pas risquer de se faire éconduire

Beaucoup devinrent des experts en baratin.

  

Il y en eut quelques uns qui furent efficaces

Et surent redorer le blason du pays.

Dans des périodes troubles où l’espoir se fracasse,

Aux énergies natives ils redonnèrent vie.

 

Mais pour un valeureux, ciel, que de négligents ! 

Incapables de gérer notre République  

Ils durent recourir à des prêteurs d’argent

Qui jouèrent ensuite un rôle maléfique.

 

Dans leur métier, ils sont d’une habile patience

Et laissent les agios devenir conséquents

Pour que soient mises ensuite, sans la moindre indulgence,

Les plus belles richesses du pays à l’encan.

 

Et aux plans quinquennaux qui visaient à construire

Une nation moderne au bon niveau de vie

Ont suivi les réformes qui s’acharnent à détruire

Cette France d’hier et ses nombreux acquis.

 

Pour mieux tenir les gens, on les infantilise.

En usant des moyens de communication

Ces maîtres créanciers savent orchestrer les crises

Et tuer à petit feu l’âme de la nation.

 

L’égoïsme croît, la fraternité s’affaisse.

Cette jeune migrante négligée du SAMU

Qui, ne répondant pas à son cri de détresse,

Fut cause de sa mort, nous a tous très émus.

 

Mais sans Heb’di, un hebdomadaire alsacien

Lanceur d’alerte, de ce drame nous n’aurions rien su.

Il ne fut publié par aucun quotidien.

A croire qu’on voulait qu’il passe inaperçu.

 

Eh oui tout ce qui peut resserrer les humains

Constitue un péril pour les meneurs d’affaires.

Rien n’est plus dangereux qu’un peuple solidaire

Qui aurait l’intention de changer son destin

 

Il faut s’émanciper des spermatozoïdes

Qui, des financiers, se sont mis sous l’égide.

 

  Vivaaaa

Dame France et les spermatozoïdesDame France et les spermatozoïdes
Dame France et les spermatozoïdes
Dame France et les spermatozoïdesDame France et les spermatozoïdesDame France et les spermatozoïdes
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :