Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Il a gagné le tricheur turc qui abuse son peuple et il n’y a pas de pluie, aujourd’hui pour rafraichir ma tristesse. Voici les quatrains que m’inspire la puante victoire de cet Erdogan de malheur.

 

Comme le scorpion, mon frère.

 

La copie de grand Turc a gagné, c’est inique !

Ce tyran qui rêve de devenir Sultan

Et qui se voit déjà l’égal de Soliman

Ne sera jamais nommé « le magnifique ».

 

L’histoire ne galvaude pas ses qualificatifs

Le copieur malgré son insatiable appétit

Devra se contenter d’un fâcheux substantif

Et sera appelé Erdogan le Petit.

 

Où sont donc les grandeurs de cet être exécrable

Qui remplit ses prisons de Kurdes et d’opposants

Flatte les pires instincts des foules influençables

Et se voit déjà en commandeur des croyants ?

 

Revient Nazim Hikmet, ô poète adulé,

Dire aux Turcs que ce fourbe vient de manipuler

Qu’il est comme un scorpion aux pensées malfaisantes

Et qu’il peut les plonger dans une nuit d’épouvante.

 

JB

 

Il a plu en moi une pluie d'été qui n'a pu rafraîchir ma tristesse…                                                                                                   

Comme le scorpion, mon frère,
Tu es comme le scorpion
Dans une nuit d’épouvante.

 

Nazim Hikmet

Amère victoire...Amère victoire...
Amère victoire...Amère victoire...
Amère victoire...Amère victoire...
Amère victoire...Amère victoire...
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :