Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bonjours merlots et merlettes qui gazouillez dans ma jardinière pour saluer le lever du soleil sur notre douce terre qui aimerait tant nous savoir plus sages et plus prévenants à son égard.  

 

 

Vous pouvez croire en Yahvé, en Dieu, en Allah

Penser que de l’Eternel, dans l’exode, Moise,  

Reçut des lois pour discipliner ici-bas,

Sa horde qui guignait une terre promise.

 

Vous pouvez croire que Jésus marchait sur les eaux

Et d’un regard au ciel multipliait les pains

Afin que ses fidèles mangeassent à leur faim.

Que Mohammed soit le verbe du très haut

 

Qu’il puisse faire surgir de l’eau entre ses doigts

Pour abreuver tous ses compagnons altérés,

Ça aussi vous pouvez le croire, mais dites moi

Pourquoi ces conjectures doivent-elles être sacrées ?

 

Ce mot bien trop fort sous-tend l’intolérance

Qui voit dans les sceptiques des blasphémateurs.

Et il y a toujours quelques mauvais prêcheurs

Pour propager la haine et prôner la violence.  

 

Je suis un incrédule et doute des conquérants

Qui pour des but profanes se sont servis d’un dieu.

La crainte de l’Eternel va guider les Hébreux.

Les Arabes eux suivront la voix d’un tout puissant.

 

Le destin de Jésus fut, lui, très pathétique.

Il crut en se disant le fils du créateur

Annoncé par tant de prophètes hébraïques

Qu’il pourrait apporter aux hommes le bonheur.

 

 

Pour tous les prélats et pour tous les notables

Ce messie trop parfait était inacceptable

D’autant qu’il s’obstinait à les démystifier.

Mieux valait sans tarder le faire crucifier.

 

De son vivant, le christ eut très peu de fidèles

A sa mort il conquit tout l’empire de Rome.

Et les Césars eux-mêmes de cette foi nouvelle

Se servirent pour mieux manipuler les hommes.

 

Jadis, dans les époques troubles et obscurantistes  

On vouait aux thaumaturges une vraie dévotion.

Certains d’entre eux étaient d’habiles hommes d’action,

D’autre plus humblement des prophètes utopistes.

 

Mais aucun, c’est certain, n’a vu de son vivant

Un dieu qui lui donnait ordres ou instructions.

Des lettrés bien plus tard en scribes obéissants

Sous l’œil de doctrinaires ont écrit ces fictions.

 

C’est pourquoi aucun livre ne peut être dit saint

Aucune religion qualifiée de sacrée.

La Terre est la seule digne d’être révérée

Et par nos pollutions nous hâtons son déclin.   

 

 

JB

Croyance…Croyance…
Croyance…Croyance…Croyance…
Croyance…Croyance…
Croyance…Croyance…
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :