Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Oui, parfaitement, mes amis, chez nous, dans mon bureau j’ai été attaqué pas deux ou trois guêpes qui m’ont inspiré ce sonnet.

 

Hécatombe de guêpes.

 

Le moineau n’est pas revenu mais des guêpes

Ont pris la place vide et viennent m’agresser

Muni d’une tapette j’essaie de les chasser

Et quand j’en coince une, je la transforme en crêpe.

 

Son cadavre aplati tombe sur ma moquette

Furieux, je le contemple et me frotte un doigt car

Ce minuscule insecte, cette maudite bête

Juste avant de mourir y a planté son dard.

 

Aux armes citoyens, ses copines sont là

Venues d’on ne sait où ; elles attaquent en nombre

Tapons ! tapons! Surtout ne nous arrêtons pas

 

Elles me piquent à la nuque et maintenant au bras

Mes étagères s’écroulent, et soudain je m’effondre

Au milieu d’un chaos, victorieux du combat.

 

Vivaaaa !

 

 

Hécatombe de guêpes.Hécatombe de guêpes.
Hécatombe de guêpes.Hécatombe de guêpes.
Hécatombe de guêpes.Hécatombe de guêpes.
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :