Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

J’ai nagé comme chaque matin au large pendant une heure trente, une brasse coulée au milieu des poissons. C’est l’heure du sonnet. Le voici gentes dames et galants damoiseaux.

 

 

Hier c’était hier et à l’instar d’avant hier

Je me suis levé tôt pour marcher vers la mer

En contemplant les reflets du soleil sur l’eau

Et presqu’assourdi par les chahuts d’oiseaux.

 

Aujourd’hui comme hier, je marche vers la mer

Et ses miroitements me font plisser les yeux.

J’entends des croassements qui troublent le concert

Des mouettes et tourterelles de leurs sons disgracieux.

 

Les corbeaux nous annoncent la fin de l’été

Et la morte saison qui commence en automne.

Je sens poindre en moi une morosité

 

A l’idée des rues vides et des jours monotones,

Mais demain encore je marcherai vers la mer

Pour nager avec joie dans ses eaux fraiches et claires

 

JB

 Je marche vers la mer… Je marche vers la mer… Je marche vers la mer…
 Je marche vers la mer… Je marche vers la mer…
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :