Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Aujourd’hui je n’ai pas l’esprit à la contemplation, mais plutôt à la raillerie. Alors mes sœurs brocardons, brocardons mes frères. Faute de guérir la douleur, ça la soulage. Vivaaa !

 

 

Les tompeurs sont légion chez les politiques

Mais le pire de tous est celui qui disait

Moi je vais transformer ce milieu imparfait

Et redynamiser la vieille république.

 

Or, ce jeune ambitieux qui avait soif de pouvoir

Trouvait les métaphores qui incitent au rêve.

Chez bien des gens blasés ne sachant plus qui croire

Il fit naître l’idée qu’il était LA relève.

 

Ils y ont cru un peu, certains avec réserve.

Ils en avaient assez de ces fieffés barbons

Agrippés à leur siège du palais Bourbon

N’ayant aucun recours, seulement de la verve.

 

On voulait que ça bouge et le jeune Macron

Nous promit de remettre le système en marche

En cela il tranchait sur tous les patriarches

Qui depuis tant d’années n’avaient rien fait de bon.

 

Nous croulions sous les dettes et ça n’a pas changé,

Néanmoins pour les riches il fut très généreux,

Peut-être dans l’espoir qu’ils se sentent obligés,

Créent des emplois nouveaux, se montrent vertueux.

 

Venant de chez Rothschild, il devait bien savoir

Que l’on n’amadoue pas les maîtres de la triche,

Que le ruissellement n’est qu’un spécieux miroir

Comme celui des alouettes que le chasseur aguiche.

 

Depuis qu’il est élu et que les jeux sont faits

Comme si le croupier lâchait « rien ne va plus ! »

Les mises ont cessé et on attend l’arrêt

Du quinquennat pour voir tout ce qu'on a perdu.

 

JB

 

 

 

 

 

Les jeux sont faits !
Les jeux sont faits !Les jeux sont faits !Les jeux sont faits !
Les jeux sont faits !Les jeux sont faits !
Les jeux sont faits !Les jeux sont faits !
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :